Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Dossiers > Les chiffres du sous-titrage > 2000

2000

Dossiers
JPEG - 19.1 ko

4768 heures de programme ont été sous-titrées en 2000 à l’intention des personnes souffrant de déficience auditive. Ce nombre devrait augmenter avec les obligations de TF1, M6 et La cinquième-France 5 qui interviendront dans les années suivantes.

TF1


En 2000, TF1 n’a aucune obligation de sous-titrage.
La chaîne a tout de même diffusé 1321 heures et 55 minutes de programmes sous-titrés soit 15% de la totalité, c’est-à-dire moins qu’en 1999 (baisse de 3,7%) mais plus qu’avant 1999.
C’est principalement les fictions qui sont sous-titrées par la chaîne (50% du sous-titrage). 19% des fictions diffusées sont accessibles aux sourds et aux malentendants.
Les séries « courtes » sont délaissées au profit des téléfilms unitaires et des séries « longues » (policiers du jeudi...). 80% des téléfilms et séries « longues » sont sous-titrées contre 13,7% des séries « courtes » et 16,3% des feuilletons.
Après les fictions, les magazines et documentaires. Cependant, si ce type de programmes se place en deuxième position c’est uniquement grâce à « 52 sur la Une » et « Histoires naturelles » multidiffusés pendant la nuit. 18,7% des magazines et documentaires sont sous-titrés.
129 films ont été sous-titrés en 2000, soit 67,2% de la durée totale des films diffusés sur cette antenne.
L’information est uniquement représentée par les 332 numéros de « Reportages » (inédits et rediffusions).
Aucun divertissement ou événement sportif ne figurent dans la liste des programmes sous-titrés en 2000 (c’était déjà le cas en 1999).
Les programmes jeunesse sont moins sous-titrés qu’en 1999 mais beaucoup plus qu’en 1998. On peut expliquer cela par le fait que moins de programmes pour les jeunes soient diffusés de manière plus générale.

France 2


France 2 doit obligatoirement sous-titrer 1000 heures de programmes.
En 2000, France 2 a proposé 1521 heures et 13 minutes de programmes sous-titrés, c’est-à-dire que la tendance est stable par rapport à 1999.
On peut noter des efforts au niveau de l’information puisque le journal de 20 heures est tous les jours sous-titré et qu’une édition de 4 minutes est proposée le matin en semaine avec une traduction gestuelle et un sous-titrage intégré à l’écran. Ce sous-titrage dit « en direct » représente une part importante des programmes sous-titrés.
France 2 sous-titre aussi de nombreuses fictions, des séries et des films principalement en soirée note le CSA.
Une ombre au tableau avec de nombreuses rediffusions qui viennent augmenter le nombre d’heures de sous-titrage...

France 3
France 3 doit sous-titrer 500 heures de programmes.
En 2000, la troisième chaîne a sous-titré 803 heures et 8 minutes de programmes soit une augmentation de 3,6% par rapport à 1999.
« Cinéma de minuit » ; « Ciné Week-end » ; « Ciné mercredi » et « La Traviata à Paris » ont bénéficiés d’une diffusion en VOSTF.
L’émission scientifique pour la jeunesse « c’est pas sorcier » est sous-titrée que ce soit pour les inédits ou les rediffusions de l’après-midi.
Les « Questions au Gouvernement », enfin, sont d’une part sous-titrée par le télétexte et d’autre part traduite en LSF, le tout en direct. Cela était déjà le cas les années précédentes.

La cinquième (devenue France 5)
La cinquième n’a pas d’obligation de sous-titrage même si sa convention en prévoie une.
En 2000, 15 heures et 44 minutes ont été sous-titrée soit une augmentation de 2 heures par rapport à 1999.
Ce chiffre est exclusivement établi grâce à l’émission « l’oeil et la main » sous-titrée et doublée en LSF. Le CSA note un changement de formule de cette émission : « jusqu’alors émission de plateau, chaque émission se présente dorénavant comme un reportage consacré à un thème particulier (par exemple les sourds face à la retraite et à la vieillesse) réalisé par un animateur sourd s’exprimant en langue des signes ».
Une autre émission, « 100% question », est considérée comme accessible aux sourds et aux malentendants même si elle n’est pas sous-titrée. En effet, ce programme est un QCM où les questions et les réponses sont en permanence affichées à l’écran.
« À vous de voir », même si l’émission est destinée en priorité aux aveugles, est sous-titré chaque mois.
Les cours de langue ne sont pas pris en compte.

ARTE
Aucune obligation pour ARTE.
560 heures et 9 minutes de sous-titrage ont été proposées.
Beaucoup de films sont diffusés en VOSTF (511 heures 23 minutes) et quelques programmes avec un sous-titrage spécifique (48 heures 46 minutes).

Canal +
Canal+ n’a aucune obligation concernant le sous-titrage.
Cependant la chaîne a le droit de diffuser un film une septième fois s’il est sous-titré. Ce fut le cas 63 fois dans l’année.
Tous les films étrangers sont diffusés au moins une fois en VOSTF, généralement en seconde partie de soirée ou la nuit (272 films en 2000).

Commentaires

ARTICLES POPULAIRES

Twitter