Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Dossiers > Les chiffres du sous-titrage > 2001

2001

Dossiers

Tendance générale

JPEG - 19.5 ko

En 2001, plus de 4 533 heures de programmes ont été diffusées sur les chaînes nationales en clair avec un sous-titrage destiné aux personnes sourdes et malentendantes, un volume en augmentation de 6,5 % par rapport à l’année précédente.

TF1

TF1 n’a pas d’obligation de sous-titrage en 2001.
La chaîne a sous-titré 20,7% de ses programmes soit 1816 heures et 5 minutes.
La fiction reste le type de programme le plus généralement sous-titré avec 1124 heures et 4 minutes soit une hausse de 2,3% par rapoort à 2000. 61,9% des programmes sous-titrés sont des fictions. De plus 35,4% des fictions diffusées sur la chaîne sont sous-titrées.
Le cinéma sous-titré reste présent avec 182 films sous-titrés soit 95% de la diffusion totale de films.
Le CSA note « un très net repli » du sous-titrage des documentaires et magazines avec 190 heures et 44 minutes en 2001, soit un recul de 37,2% par rapport à 2000. 11,7% de ces programmes bénéficient d’un sous-titrage. Cette baisse est due à un nombre de diffusions en baisse de « Histoires naturelles ».
TF1 s’ouvre enfin à d’autres genres en sous-titrant le divertissement « Attention à la marche ».
En ce qui concerne l’information des expérimentations internes de sous-titrage de l’édition du journal de 20 h ont été menées. D’autre part, le sous-titrage de l’info reste assuré par « Reportages » (320 émissions soit 138 heures 2 minutes).
Le sport n’est toujours pas sous-titré.
Des efforts sont faits pour le sous-titrage de dessins animés comme Papyrus,
Pokemon ou Spirou destinés à la jeunesse. Par rapport à 2000 on note une augmentation de 24,3% pour une durée de 200 heures et 1 minute.
Enfin, trois opéras ont bénéficié d’un sous-titrage classique à l’écran (La Bohème, Manon Lescaut et Tosca).

France 2

France 2 doit sous-titrer 1000 heures de programmes.
19,5 % des programmes ont été sous-titrés soit 1711 heures et 52 minutes.
La fiction (téléfilms, feuilletons et séries de 52 minutes) est le premier genre sous-titré par la chaîne.
Le CSA souligne la forte présence de l’information sous-titrée avec le journal de 20h et la diffusion d’un journal de 4 minutes, le matin en semaine, sous-titré et doublé en langue des signes. Le passage à l’euro s’accompagne d’une campagne d’information, « les jours euros », sous-titrée.
Le CSA signale : « La population sourde ou malentendante regrette cependant que la nouvelle formule du magazine Envoyé spécial (interventions en plateau en direct) rende maintenant difficile le sous-titrage de cette émission ».
207 heures 19 minutes de films sous-titrés par le télétexte et 11 films en VOSTF dans le cadre du « Ciné Club » ont été proposés en 2001.
Des documentaires et des magazines sont très régulièrement proposés. On note aussi le sous-titrage systématique de jeux comme « Les Z’Amours » ou « Fort Boyard ».
16 heures 27 de programmes jeunesse ont été rendues accessibles depuis octobre 2001.

France 3
Le nombre d’heures minimum à sous-titrer est de 500 heures pour France 3.
12,8% des programmes de la chaîne ont été sous-titrés soit 888 heures et 4 minutes. Ce chiffre est en augmentation de 10,6% par rapport à 2000.
L’émission scientifique pour les jeunes « C’est pas sorcier » continue à être sous-titrée, les inédits tout comme les rediffusions.
Les « Questions au gouvernement » retransmise plusieurs par semaine depuis l’Assemblée Nationale et le Sénat sont sous-titrées et doublées en langues des signes, ce qui était déjà le cas les années précédentes.
La campagne « Les Jours euros » a également été diffusée avec un sous-titrage.
Enfin on compte 33 films proposés en version originale sous-titrée et 3 opéras (La Traviata à Paris, La Flûte enchantée et Porgy and Bess).

La cinquième (devenue France 5)
En 2001, la chaîne n’a pas d’obligation de sous-titrage.
Cependant, sur recommandation du CSA, elle a annoncé en juillet 2001 « sa volonté de diffuser 1800 heures de documentaires sous-titrés sur deux ans, soit 900 heures pour la première année (2002). À terme, l’ensemble des documentaires de l’après-midi, entre 14h et 16h, devraient être sous-titrés ». Depuis novembre 2001 un nombre de documentaires conséquent commence à être sous-titré.
La cinquième diffuse toujours l’émission « L’Œil et la main » (le samedi rediffusé le vendredi suivant)en langue des signes intégralement sous-titrée à l’écran. Ce sous-titrage utilise le code couleur en vigueur pour les malentendants. Une version simplifiée est disponible sur le télétexte. Pour le CSA, « Cette émission favorise l’insertion des personnes sourdes et malentendantes en leur donnant accès aux informations les concernant. Ainsi, par exemple, une émission a été consacrée au passage à l’euro ».
Enfin, « 100 % questions » est un jeu accessible à tous puisque les questions et les réponses sont inscrites en permanence sur l’écran.

ARTE
Arte n’a pas d’obligation de sous-titrage.
36 heures de programmes ont été sous-titrées, uniquement des fictions.
Beaucoup de films sont proposés en VOSTF.

Canal +
91 films ont été diffusés ont été sous-titrés (et généralement multidiffusés) et 265 films ont été proposés en VOSTF.

TVST
Diffusée depuis le 19 novembre 2001 par satellite, cette chaîne est entièrement sous-titrée pour les personnes sourdes et malentendantes. C’est une chaîne généraliste qui diffuse de 9.00 à 0.00 en utilisant les codes traditionnels du sous-titrage.
La chaîne propose, de plus, un magazine hebdomadaire de 26 minutes, « Mag TVST », qui traite de sujets de santé, de vie sociale, de formation, d’emploi, etc.
La chaîne est aujourd’hui accessible aux abonnés de CanalSatellite mais peut être également reçue dans le cadre d’un abonnement spécifique et unique. Sa distribution sur le câble est en projet.

Commentaires

ARTICLES POPULAIRES

Twitter