Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Dossiers > Les chiffres du sous-titrage > 2007

2007

Dossiers

Analogique

JPEG - 27.1 ko

21 277 heures de sous-titrage en 2007 sur les chaines analogiques (hors Canal +).

TF1 : 4727 heures

Le résumé du CSA : "La proportion de programmes sous-titrés a de nouveau augmenté en 2007 : 60 % des programmes diffusés par TF1 (hors écrans publicitaires) sont désormais accessibles. [...] Un effort significatif a été effectué pour les émissions d’information avec le sous-titrage, depuis le 2 avril 2007, de tous les journaux télévisés ainsi que des programmes concernant les élections présidentielle et législatives."

L’augmentation est de 889 heures par rapport à 2006 (+23%). Comme le rappelle le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, depuis le 2 avril 2007 les journaux de 13h et 20h sont sous-titrés. "Conformément aux recommandations du Conseil," les émissions relatives aux élections de 2007 l’ont été aussi.

France 2 : 4814 heures et 8 minutes

Le résumé du CSA : "France 2 a poursuivi ses efforts en matière de sous-titrage en portant sa part de programmes accessibles aux téléspectateurs sourds ou malentendants à près de 60 % de son offre. Celle-ci inclut 2/3 de programmes inédits et bénéficie d’une large exposition."

En 2007, 58,9 % de l’ensemble de sa diffusion, hors écrans publicitaires a été sous-titrée sur France 2. C’est 589 heures supplémentaires qu’en 2006 (+14%). Le CSA note aussi qu’on est près de 5 fois au-dessus du seuil de l’obligation de la chaine, même si celui-ci n’est plus vraiment d’actualité avec le 100% sous-titrage de 2010...

Quelques données issues du bilan de France 2 :
- 65,2 % des programmes accessibles aux téléspectateurs sourds ou malentendants étaient inédits
- 80 % des programmes sous-titrés ont été diffusés avant minuit.
- Le sous-titrage en direct est en progression de 3,8% s’établissant à 906 heures et 42 minutes (dont 600 heures d’infos et 238 heures de sport)
- Deux des cinq journaux de Télématin sont traduits en LSF depuis septembre 2006, cela représente 31 heures sur l’année

France 3 : 5117 heures

Le résumé du CSA : "France 3 a continué [...] un effort important en 2007 en sous-titrant 5 117 heures de programmes, soit 351 heures de plus qu’en 2006 (+5,5%). Désormais, 67% des émissions de la chaîne sont rendus accessibles au public souffrant d’une déficience auditive."

Une précision pour commencer, les 67% sous-titrés ne tiennent pas compte des pubs et des émissions régionales. Le CSA selue la "réelle diversité dans les genres proposés aux téléspectateurs sourds ou malentendants".
Hors les "Questions aux gouvernement" (sous-titrées tout le temps et en LSF pour l’Assemblée Nationale) dont les 55 heures ne sont pas comptabilisées dans le total, 89 heures de programmes ont été sous-titrés en direct.
France 3 diffuse aussi des films en version originale sous-titrée le dimanche en toute fin de soirée dans son Cinéma de minuit.

Et enfin, petit clin d’oeil habituel à C’est pas sorcier, systématiquement sous-titré...

France 5 : 3862 heures

Le résumé du CSA : "L’augmentation du nombre de programmes sous-titrés à destination des personnes sourdes ou malentendantes, conformément à la loi de février 2005, qui impose aux chaînes publiques l’accessibilité à la totalité de leurs programmes en 2010, est à saluer. En 2007, France 5 a offert 3 862 heures de programmes accessibles, soit 1 316 heures de plus qu’en 2006. Ce sont donc près de 50 % de l’ensemble de la diffusion (hors écrans publicitaires) qui ont été rendus accessibles."

Le conseil d’administration du 12 décembre 2006 avait fixé le volume de programmes faisant l’objet de modalités d’accès particulières pour les personnes sourdes ou malentendantes à 3 200 heures diffusées sur la tranche des 24 heures.
En 2007, 3 862 heures, soit 48 % du volume horaire, sont accessibles aux sourds ou malentendants.

Sur France 5, cases d’animation, documentaires et de plus en plus de magazines sont sous-titrés (parmis lesquels Les Escapades gourmandes, Silence ça pousse, Question maison, Les Maternelles, Chez FOG...).
Le CSA rappelle aussi la diffusion du magazine L’Oeil et la main. Le programme est décrit ainsi : "L’oeil et la main aborde des thèmes reflétant les préoccupations propres à la communauté sourde, ainsi que des thèmes d’information générale, les malentendants - dont beaucoup ont des problèmes de lecture - étant souvent coupés de ces informations. L’émission veille à faire communiquer entre elles l’ensemble des composantes de la communauté sourde, et de faire communiquer celle-ci avec la communauté entendante afin de garder son caractère « grand public ». Elle propose des reportages sous-titrés et aussi en langue des signes."

M6 : 2757 heures

Le résumé du CSA : "M6 a largement respecté son obligation conventionnelle de sous-titrage des programmes à destination des personnes sourdes ou malentendantes fixée à 2 200 heures en 2007. [...] Composée quasiment exclusivement d’oeuvres de fiction les années précédentes, la structure des programmes sous-titrés évolue sensiblement en 2007."

Sixième année de sous-titrage pour la Six. 1175 heures de sous-titrage supplémentaires par rapport à 2006 (soit +74% !) et près d’un tiers de programmes accessibles aux personnes (hors pubs)

Sur M6 en 2007 on a ainsi pu voir des magazines (102 heures 45 minutes), des documentaires (23 heures 28 minutes) et des émissions de divertissement (42 heures 41 minutes) selon les chiffres relayés par le CSA.
Mais c’est bien entendu les fictions qui sont le plus sous-titrées et principalement celles d’origine américaine. "Seuls 3 % de la fiction sous-titrée, hors oeuvres d’animation, est d’expression originale française, ce qui représente seulement 11 % de l’offre globale de fiction expression originale française, hors oeuvres d’animation,
proposée sur la chaîne" explique le CSA.
Côté programmes jeunesse, le CSA parlait d’un "effort significatif" l’année dernière, et bien celui-ci est confirmé puisque toujours 14% de l’ensemble des programmes sous-titrés sont destinés aux jeunes avec une augmentation de 168 heures.

Canal + : 2893 heures

Le résumé du CSA : "Un effort en direction des personnes sourdes ou malentendantes, avec une offre de programmes en progression. Canal+ propose de nombreuses fictions et un magazine politique hebdomadaire en plus de son offre cinématographique".

Petit rappel des obligations : la chaine doit diffuser au moins 6 films sous-titrés spécifiquement pour les sourds et malentendants et prévoir dans la mesure du possible une diffusion en version originale.

En 2007, Canal + déclare avoir diffusé 86 films avec un sous-titrage spécifique (14 films de plus que son obligation). Avec les multidiffusions, on arrive à 947 heures sous-titrées pour les films. Les VO sont diffusées entre 4 et 6 heures du matin "afin de donner la possibilité aux abonnés d’enregistrer ces programmes".
Cette année, la chaîne a également rendu accessible le magazine politique hebdomadaire en clair du dimanche, "Dimanche +".

Si on cumule toutes les formules du sous-titrage (spécifique, VO et VM), 2893 heures ont été sous-titrées dont 1874 heures de cinéma. Cela représente 33% de la grille.


TNT

Direct 8 : 153 heures

Dès 2010, Direct 8 devra diffuser 40% de programmes accessibles. Nous en sommes pour l’année 2007 à 3% en combinant le sous-titrage télétexte et le sous-titrage incrusté (pour les programmes en VO).

Le CSA note que le volume de programmes sous-titré est en baisse par rapport à 2006 (et ses 295 heures). La chaine a expliqué que suite à un problème technique, elle n’a pas été en mesure de diffuser de sous-titrage télétexte pendant deux mois.

W9 : 778 heures et 46 minutes

Le résumé du CSA : "Le volume des programmes sous-titrés progresse, en 2007, de 628 heures supplémentaires. W9 rend désormais 8,9 % de ses programmes accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes, soit une augmentation de plus de sept points en un an."

Un point sur les obligations pour commencer...
Le 8 novembre, le CSA a fait parvenir à W9 un complément aux règles qu’elle doit suivre. La chaine doit "s’engager à rendre accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes 40 % de ses émissions hors écrans publicitaires à compter de l’année 2010, en s’attachant notamment à assurer l’accès à la diversité des programmes diffusés".
Au 31 décembre 2007, W9 n’avait toujours pas signé cet avenant à sa convention et a formulé des "observations" par rapport à celui-ci...

Quoiqu’il en soit, ce sont 8,9% de la grille qui sont accessibles avec une remarquable augmentation de 628 heures par rapport à 2006 (+419%).
W9 diffuse exclusivement des fictions en version sous-titrée (dont 81% de séries et téléfilms). Le CSA relève la "performance" des Simpson qui représentent à eux seuls 642 heures de sous-titrage soit 17% des programmes accessibles !

TMC : 0 heure

Le résumé du CSA : "Dans l’attente de la signature d’un avenant afin de fixer les engagements de TMC en matière d’accessibilité de ses programmes aux personnes sourdes et malentendantes, la chaîne n’a pas encore diffusé de programmes sous-titrés."

TMC a reçu un projet d’avenant le 8 novembre 2007. Des négociations sont en cours entre le Conseil et la chaîne.

NT1 : 299 heures et 25 minutes

Le résumé du CSA : "Lors de son assemblée plénière du 17 juillet 2007, le Conseil avait décidé de mettre en demeure NT1 de respecter son obligation concernant l’accessibilité de ses programmes. Cette année, la chaîne a produit un effort significatif. NT1 n’a certes pas pu combler l’intégralité de son retard mais ce léger déficit est compensé par l’effort particulier fourni aux heures de grande écoute".

En 2007, NT1 devait rendre accessible 4% de ses programmes en mettant l’accent sur les heures de grande écoute. L’objectif n’est pas atteint, la chaine ayant sous-titrée 299 heures et 25 minutes soit 3,6%. Le déficit est d’environ 51 heures. C’est tout de même beaucoup mieux qu’en 2006 où rien n’avait été sous-titré, ce qui avait d’ailleurs valu à la chaine une mise en demeure.
Aux heures de grande écoute, le volume de programmes sous-titrés a représenté 198 heures, soit 4,8 % du temps de diffusion annuel hors messages publicitaires.

Le CSA est en tout cas satisfait des efforts fournis par la chaine. Le sous-titrage a été mis en place en octobre 2007, particulièrement aux heures de grande écoute. On apprend aussi que "la chaîne s’est dotée des moyens techniques nécessaires à la montée en charge de son volume annuel de diffusion de programmes accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes, ce qui témoigne de son engagement et de sa volonté en ce
domaine".

NRJ 12 : 483 heures

Le résumé du CSA : "La chaîne a entrepris, depuis le 25 septembre 2007, de rendre accessible aux personnes sourdes et malentendantes une partie de ses programmes (5,5 %)."

Fin 2006, le CSA avait mis en demeure NRJ 12 de respecter ses engagements en matière de sous-titrage. Depuis le 25 septembre 2007, des programmes sont accessibles.
5,5% des programmes ont été sous-titrés pour une obligation fixée à 4% en 2007 (ce pourcentage augmentant chaque année).

Les principaux programmes concernés ont été des séries de fiction (That’s70 Show, Xena…) et des divertissements (Elimidate, Queer Eye…). Le Conseil note cependant que "NRJ 12 ne fait pas état des efforts qu’elle aurait pu consentir aux heures de grande écoute."

France 4 : environ 100 heures

Le résumé du CSA : "France 4 ne propose toujours pas de programmes spécifiquement adaptés aux téléspectateurs sourds et malentendants et ne diffuse que quelques films et séries en version originale sous-titrée. Outre leur faible volume (1,2 % du volume de diffusion hors écrans publicitaires), il ne s’agit que d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles d’expression originale non française."

A défaut de sous-titrage spécifique, un peu de version orginiale sous-titrée : France 4 a diffusé 118 épisodes de séries britanniques, canadiennes et américaines et 7 films étrangers pour 1,2% du total des programmes soit une grosse centaine d’heures.
Parce qu’il faut positiver, le CSA note que cela "est néanmoins cinq fois plus important qu’en 2006". (+426% d’après nos calculs)

La chaîne explique que cette situation est "le fait de l’incapacité technique de son actuelle régie à diffuser du télétexte". France 4 annonce toutefois vouloir sous-titrer 100% de ses programmes "à l’horizon 2010". Contactée par Medias-soustitres.com, la chaine nous a confirmé qu’un projet de modification de la régie "était en cours", sans pouvoir transmettre de dates pour le moment.

BFM Tv : 0 heure

Le résumé du CSA : "Demande d’aménagements de l’avenant proposé par le Conseil
concernant l’accessibilité des programmes aux personnes sourdes ou malentendantes"

En octobre 2007, le CSA a proposé à la chaine de rendre accessible 40% de sa grille. BFM Tv a estimé que cela "mériterait d’être adapté pour tenir compte du format particulier des services d’information en continu et des contraintes du direct". (mars 2008). En mai 2008, le Conseil a demandé à la chaine de faire part de ses souhaits de modification. "À ce jour, BFM TV n’a pas répondu au Conseil" peut-on lire dans le bilan...

L’accessibilité se limite donc pour l’instant à l’affichage du titre des principaux sujets traités et d’un bandeau d’information défilant en permanence.

I télé : 0 heure

Le résumé du CSA : "Demande d’aménagements de l’avenant proposé par le Conseil concernant l’accessibilité des programmes aux personnes sourdes et malentendantes"

En octobre 2007, le CSA a proposé à I Télé de sous-titrer 40% de ses programmes. Fin janvier, la chaine a répondu que "la proportion ainsi fixée lui semblait trop élevée pour une chaîne d’information ayant recours essentiellement au direct et que le maintien d’un tel quota l’exposerait à de graves difficultés, notamment financières". 9 juin 2008, Canal + a soutenu sa filiale en évoquant à nouveau les difficultés de sous-titrer pour les chaines info.

I Télé rappelle tout de même proposer 17 heures sur 24 en semaine un bandeau d’information dont la réalisation nécessite deux personnes à temps plein.

Virgin 17 : 0 heure
Note : Europe 2 Tv est devenue Virgin 17 le 1er janvier 2007

Le résumé du CSA : "En 2007, Virgin 17 n’a diffusé aucun programme sous-titré spécifiquement destiné aux personnes sourdes ou malentendantes."

Virgin 17 est dans le cas de W9, un avenant à sa convention a été envoyé le 8 novembre 2007. La chaine "doit s’engager à rendre accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes 40 % de ses émissions hors écrans publicitaires à compter de l’année 2010, en s’attachant notamment à assurer l’accès à la diversité des programmes diffusés". Là encore, rien n’a été signé au 31 décembre 2007. Et rien n’a été sous-titré non plus...
Remarque du CSA, Virgin 17 "a signé le 24 juin 2008 une nouvelle convention qui intègre les engagements demandés par le Conseil en faveur de l’accessibilité des programmes".

Si les faits ne sont pas là, rien n’empêche la pensée : "la chaîne se dit particulièrement soucieuse « de concourir à la démarche tendant à rendre accessible un maximum de programmes télévisés aux personnes sourdes ou malentendantes ». Elle indique également de nouveau que « consacrant plus de 75 % de son temps d’antenne à des programmes musicaux », l’adaptation de ses programmes « génère des problèmes financiers, techniques et juridiques complexes »" peut-on lire dans le bilan.

Gulli : 0 heure

Petit historique de la vision du sous-titrage par Gulli...
En 2005, le sous-titrage était considéré inadpté aux programmes jeunesse. En 2006, la chaine indiquait demander à ceux à qui elle achetait ses programmes une version sous-titrée, le faire en interne revenant trop cher.
Pour l’année 2007 voici les 2 arguments avancés : "la complexité et l’inadéquation des dispositifs prévus à cet effet, au regard du jeune public auquel s’adresse Gulli". Elle ajoute qu’elle "se heurte également à des contraintes économiques majeures"

Les bons sentiments étant tout de même les bienvenus, la chaîne exprime sa volonté de participer à l’accessibilité de ses programmes aux personnes sourdes et malentendantes...

Un avenant à la convention de Gulli est en cours de négociation entre Gulli et le CSA.

Commentaires

ARTICLES POPULAIRES

Twitter