Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Archives > Dossiers archivés > Elections 2007 > RMC parle du sous-titrage de la campagne présidentielle

RMC parle du sous-titrage de la campagne présidentielle

Archives
Dossiers archivés

Le sous-titrage ce n’est pas que pour la télévision, la preuve en texte avec cette intervention ce matin sur l’antenne de RMC qu a consacré 1mn30 au problème de l’accessibilité de la campagne présidentielle.

Voici la transcription de la brève de ce lundi 5 mars :

- Lien vers la page de RMC

La Net Campagne, tous les matins à 8h25 avec Jérémy Briquet sur RMC.

Guillaume Cahour :
La campagne sur le net avec Jérémie briquet, et ce matin les blogs qui viennent au secours des sourds et des malentendants oubliés dans cette campagne.

Jérémy Briquet :
Oui, guillaume, c’est un « peut mieux faire » que Jérémie Boroy adresse aux principaux candidats, il s’agit du président de L’Union Nationale pour l’Insertion Sociale des Déficients Auditifs (UNISDA), il a reçu des réponses de Ségolène Royal, Nicolas Dupont-Aignan, Corinne Lepage et Olivier Besancenot. La sections des sourds et malentendants socialiste a même ouvert un blog qui propose une version du pacte présidentiel en langue des signes. RMC.fr, rubrique présidentielle pour retrouver son adresse exacte. D’autre blogs socialistes ont mis en ligne la transcription écrite complète du passage de Ségolène Royal sur TF1.

Guillaume Cahour :
Alors le langage des signes est mis à l’honneur dans certains meetings ?

Jérémy Briquet :
Oui, alors on le voyait d’ailleurs plus souvent à l’UMP qu’au PS, ça tend à s’équilibrer maintenant mais selon l’Unisda, c’est insuffisant car la majorité des personnes sourdes ne connaît pas le langage des signes, le sous-titrage restent donc à priori la meilleure solution. Ségolène royal l’avait fait par exemple à Villepinte le 11 février dernier

Guillaume Cahour :
Et puis comment les petit candidats font ils pour répondre à cette demande des sourds et malentendants ?, vous l’avez trouvé sur internet.

Jérémy Briquet :
Oui mais ils ont du mal justement, ils avancent d’abord leurs ressources extrêmement modestes pour justifier l’absence de sous-titrage.
Préparer les sous-titres pour un meeting ça prend du temps et ça revient cher au parti. Vous connaissez peut être guillaume les « fansubbers » c’est le nom donné à ces fans de séries japonaises ou américaines qui réalisent parfois à la limite de la légalité des sous-titres d’excellente qualité en quelques heures à peine et ce, totalement bénévolement.
Résultat : sur de nombreux blogs politiques, on avance surtout un manque de bonne volonté.

Sites internet cités :
- Unisda :
Coup de gueule des (citoyens ?) sourds
www.unisda.org

- Le blog des sourds et les malentendants socialistes :
socialistesourds.canalblog.com

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter