Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Cinéma > Actualités > Festival Retour d’image sous la conduite de la cinéaste Diane (...)

Festival Retour d’image sous la conduite de la cinéaste Diane Maroger

Cinéma

« Le cinéma me permet de partir dans l’image, de prendre le corps de l’autre sur l’écran. » Diane Maroger, directrice artistique du festival Retour d’image

« Je crois que le choix de devenir monteuse a un lien avec mon handicap. Monter un film, c’est reconstituer quelque chose à partir de fragments. Quand j’étais petite, comme j’avais les os fragiles, je me suis beaucoup cassée. » La comparaison la fait sourire, mais c’est tout l’itinéraire de Diane Maroger : elle est atteinte de nanisme à cause de la « maladie des os de verre » et suit, depuis une dizaine d’années, « un parcours initiatique » parmi les monteuses de cinéma. C’est pour elle une manière d’être « forte avec [son] handicap, de l’assumer, d’être belle avec ça ».

Diane Maroger est une cinéphile pointue qui, adolescente, hantait les salles parisiennes, avant d’intégrer la Fémis, la prestigieuse école de formation aux métiers de l’image et du son. A 37 ans, elle est aujourd’hui directrice artistique du festival Retour d’image, centré sur le personnage handicapé au cinéma.

[...]
Quelques jours avant le début du festival, l’équipe court encore après les subventions. Une grande partie du budget sert au sous-titrage et l’audiodescription des films. Bien que déçue par des défections de dernière minute et inquiète pour l’intendance, Diane Maroger affiche une satisfaction : « Au moins, ceux qui viendront ne regarderont pas le Téléthon... »

Retour d’image
Cinéma et handicap jusqu’au 9 décembre
au MK2 Bibliothèque
128-162, avenue de France
Paris XIIIe
Du 10 au 16 décembre au cinéma Les 400 Coups, 12, rue Claveau à Angers. www.mk2.fr/retourdimage

Source : Libération

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter