Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Cinéma > Actualités > Les difficultés des petits sous-titreurs de films

Les difficultés des petits sous-titreurs de films

Un coup de gueule de Nathalie Gantillon de Cinécriture

Cinéma

Bonjour à tous,

Je résume en deux mots ma situation : ayant créé une petite structure de sous-titrage afin de sous-titrer prioritairement des films français en français, Cinécriture, nous nous trouvons à chaque fois mis de côté au profit de grosses boîtes comme Titra Film sous prétexte que nous ne pouvons pas prendre des assurances ou garantir des locaux sécurisés pour le piratage des images.

Résultat, pour « Les Bronzés 3 », c’est Cinécriture qui a compilé les fichiers fournis par Titra pour les rendre compatibles avec le système DTS de projection de sous-titres, et j’ai été consternée par la qualité du sous-titrage : une dizaine de fautes d’orthographe ou de syntaxe, des oublis de tirets (ils ont choisi de mettre un tiret à chaque changement de locuteur, j’aimerais d’ailleurs savoir ce que vous en pensez), des placements pas du tout respectés, ni les bases même d’un sous-titrage classique (respecter les changements de plan, conserver un sens au sous-titre même si on raccourcit le texte, etc.)

Alors, j’en ai marre de ramer pour essayer de faire un bon boulot (pour Le Seigneur des Anneaux, on avait mis 8 jours à faire le sous-titrage, Titra en a mis 3 ou 4 pour Les Bronzés). J’en ai marre que sous prétexte d’être connu, on se fiche de la qualité.

J’en ai marre que sous prétexte qu’on n’est pas prêt à marcher sur la tête des autres, on ne fasse pas appel à vous.

J’en ai marre que sous prétexte qu’on ait des projets qui concerne un public minoritaire (vous), on ne donne pas suite à vos demandes (pas de nouvelles du CNC pour le projet de collection DVD), pas de nouvelles de MK2 à qui on avait demandé les droits sur un film de Truffaut, etc.

Voilà, j’avais besoin de dire tout ça, parce que j’ai vraiment l’impression que de nos jours, la qualité du travail et les projets qui ne peuvent pas rapporter gros, ça passe après le reste.

A bientôt j’espère pour vous donner de meilleures nouvelles.

PS : Notre site cinecriture.fr sera bientôt consultable (il était temps, mais comme on fait tout nous-même, et que l’on manque de temps, c’est long).


Contact :
Nathalie Gantillon
Email : cliquez ici

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter