Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Internet > Actualités > Coup de gueule contre les productions et appel à la réaction

Coup de gueule contre les productions et appel à la réaction

Internet

Article rédigé par freba le 28/09/2009

Mon coup de gueule n’est pas seulement contre les médias, il est plus général encore. En effet, j’en appelle à la responsabilité de tout un chacun, dans la sphère politique, dans les médias, mais aussi dans la société au sens le plus large.

Pourquoi une telle situation ?
Eh oui, comment en est-on encore là en 2009, laissant de côté sur les autoroutes de l’information tout une couche de la population souffrant d’un handicap auditif, mais pas seulement ; pensez-vous que les aveugles, malvoyants soient mieux lotis ? Alors, certains me diront qu’on s’en occupe, qu’ils sont pris en charge : que nenni ! Qui se préoccupent des handicapés ? Les handicapés eux-mêmes et leurs proches essentiellement. En effet, comme s’il fallait être frappé du handicap pour s’y intéresser.

Alors bien sûr, il y a des aides, des associations, etc. Mais cela ne suffit pas !
D’autant qu’une chose me frappe : il y a des équipes pleines de volontaires pour traduire et sous-titrer des mangas japonais, mais je n’en ai pas trouvé une seule pour sous-titrer des films français. Eh oui, car la production française est la plus mal lotie en matière de sous-titres pour les francophones malentendants. Bien sûr les productions étrangères qui sortent en DVD en France sont sous-titrées presque toutes ; alors que pour les spectacles, les pièces de théâtre, les films, les vidéos en général, si elles sont francophones alors elles seront quasiment pas sous-titrées. D’ailleurs votre article sur les chiffres est éloquent !

Dans ce contexte, je pense qu’il faut réagir autrement et ne pas rester inactif en attendant que les productions daignent nous sous-titrer 1% ou 2% de plus. Non, je pense qu’il faut se constituer en groupe, voire en association, pour réaliser soi-même les sous-titres (entendants, mais aussi malentendants peuvent participer, car le travail n’est pas seulement celui de retranscrire, il faut aussi relire, corriger, etc.). Je serais curieux de voir une production porter plainte contre une association de malentendants qui traduit à but non commercial des sous-titres pour son propre usage, pour la bonne et simple raison que ladite production n’a pas daigné le faire. Si ça se produisait, ça serait justement l’occasion de se faire entendre haut et fort dans les médias, qui ne manqueraient pas de relayer l’événement !

A titre d’information, j’ai ouvert très récemment un blog où j’ai évoqué cette idée ; en parallèle j’ai publié cet article sur www.lepost.fr : pour quel résultat ? quelques centaines de lecture mais une seule réaction !

Il faut se réunir et se mobiliser pour faire bouger les choses dans la société, ne serait-ce que d’un millimètre.

Je ne doute pas qu’ici au moins il y aura des mains qui vont se lever, sinon ça serait à désespérer...

Merci aux personnes intéressées par cette revendication de se manifester et de me contacter.

10 Commentaires

  • Serkof
    8 novembre 2009

    C’est une excellente idée.
    Une remarque personnelle. Tous les films étrangers sont doublés en français avant d’être diffusés. Ceci signifie que pour chaque scène d’un film il faut réunir des comédiens devant un écran ou le film est projeté et sous lequel défilent les textes qu’ils doivent prononcer en français. Donc, d’une part le prix de revient doit être proche de celui du sous-titrage, d’autre part on dispose déjà de textes en français synchronisé sur le film. Pour le sous-titrage il suffirait de mettre en forme ce texte et ajouter les bruitages. Bien sûr, il faudrait raccourcir les phrases trop longues. J’ai quand même l’impression qu’il y aurait beaucoup moins de travail qu’en partant de rien.
    J’ajouterai que pour les films français on dispose aussi d’un texte, c’est le script du film.

    Répondre à ce commentaire

  • Offset
    17 novembre 2009

    Bonjour,

    En tant professionnelle du sous-titrage pour sourds et malentendants, je déplore tout comme vous cette lacune en matière de sous-titrage des films français en DVD (entre autres)...

    Hélas, ce sous-titrage spécifique n’est pas prévu dans le budget initial des productions, ce sujet a d’ailleurs été évoqué lors du Congrès de l’Unisda en janvier 2007...

    Ce mois-ci, la semaine du sous-titrage (du 18 au 24 novembre) sera consacrée notamment à l’accessibilité au cinéma pour les sourds et malentendants.

    Concernant le sous-titrage « amateur » que vous suggérez, sachez que cela prend beaucoup de temps et exige certaines compétences. C’est par ailleurs, au même titre que le fansubbing, illégal (je sais, il y a une grande hypocrisie derrière tout ça, mais c’est un autre débat).

    Et surtout, les professionnels existent, et mes collègues et moi ne demandons pas mieux que de répondre à cette demande de sous-titrage DVD ! Malheureusement, nous travaillons pour des entreprises qui sous-traitent pour les éditeurs/chaînes de télévision et n’avons pas notre mot à dire là-dessus...

    Nous ne pouvons que dénoncer cet état de fait et quelques-un de nos représentants seront d’ailleurs présents lors de la semaine du sous-titrage pour débattre de ces questions. Espérons que ça fera évoluer les choses...

    En attendant, et pour mieux comprendre les difficultés auxquelles nous faisons face, vous pouvez lire cet article publié sur le blog de l’ATAA (Association des Traducteurs & Adaptateurs de l’Audiovisuel) concernant le télétexte (lien ci-dessous).

    Merci de votre attention,

    CF

    Voir en ligne : Communiqué : Quand les chaînes bradent le handicap

    Répondre à ce commentaire


    • Offset
      18 novembre 2009

      pardon pour les quelques fautes dans mon message précédent...

      j’ajoute que très souvent, un sous-titrage réalisé pour la télévision n’est pas réutilisé pour la sortie DVD, autre exemple de l’absurdité de cette industrie...

      Répondre à ce commentaire


    • rollet
      17 décembre 2009

      Juste pour commencer( voir mon coup de geule plus haut)pourriez vous me donner s’il vous plait VOTRE définition d’un ’’prompteur’’, utilisé assurément l’ors des journaux télévisés ?
      TEXTES RETRANSCRITS (après composition, relectures et contrôles) en direct ? ou quoi d’autre ?
      vous ne voyez pas ou je veux en venir ?
      A suivre

      Répondre à ce commentaire

    • rollet
      23 décembre 2009

      Constat d’un échec avéré pour tous ces’’ hauts responsables techniciens professionnels ’’chargés de la mise en place du sous-titrage sur les chaînes publiques avant de parler du cinéma et des dvd.

      Aurons t’ils un jour la même ferveur dans leur mission que nous aurions nous, malentendants ?Auront ils un jour l’obligation de résultat dans leur travail ?

      J’enrage de voir ma fille bafouée et exclue comme elle l’est par l’absence ou la médiocrité des sous-titrages.

      J’enrage de lire ces articles d’autosatisfaction du csa et bien d’autres qui nous prommettent des jours meilleurs : super le langage des signes à la télévision, mais pour ceux( 5 millions d’individus tout de même) qui ne sont ’’que’’ malentendants ? C’est un peu comme apprendre le braille aux porteurs de lunettes ?

      J’enrage de ne pas avoir les sous-titrages sur les émissions en direct, yc compris les journaux d’information télévisés...
      Cette discrimination m’est insupportable et j’invite un professionel du sous-titrage à suivre les informations télévisé sur la chaîne de son choix en activant le sous titrage proposé par lui...(si ça marche...suivant l’opérateur)et de constater la médiocrité de l’ensemble...:Foutage de gueule !!la dernière en date : (ormis les fautes d’orthographes en bon nombre, les décalages sur le télé texte et les fautes ’’d’inattention ’’ ):anticyclonique ( météo) remplacé par le professionnel par antipanique...etc...alors qu’il suffirait d’un peu plus de professionalisme, d’attention, et de lire au préalable le prompteur même ’’ en diagonale’’ pour faciliter sa tâche ...
      En attendant et pour mieux comprendre les difficultés auxquelles nous faisons face, nous vous invitons à supprimer le son de votre téléviseur et à activer le sous-titrage pendant quelques jours...
      Merci de votre attention.

      Répondre à ce commentaire

  • rollet
    17 décembre 2009

    Constat d’un échec avéré pour tous ces hauts techniciens responsables chargés de la mise en place du soustitrage.daccord avec votre coup de geule, Mais nous ne sommes pas là pour réaliser le travail pour lequel ’’ils’’ sont payés, tout au plus leur faire des propositions et des remarques, voir les harceler jusqu’à ce qu’’’ils’’aient comme nous tous l’obligation de résultats dans leur mission..Je considère ’’qu’ils’’ n’auront jamais la ferveur dans leur travail que nous aurions nous, sourds ou malentendants. Je suis le papa d’une fille de 18 ans qui devient progressivement sourde ; j’enrage de la voir exclue ou bafouée comme elle l’est par l’absence ou la médiocrité des soustitrages , j’enrage de lire ces articles d’autosatisfaction du csa et bien d’autres qui nous promettent des jours meilleurs :( super le langage des signes à la télé mais pour ceux (5 millions d’individus tout de même)qui ne sont « que » malentendants et qui n’en connaissent pas les règles ?C’est un peu comme apprendre le braille aux porteurs de lunettes..?J’enrage de me faire rouler dans la farine par ces opérateurs de tv orange pour ne pas les nommer qui vous vendent du matériel qui inclu l’activation du soustitrage et qui ne marcheque très peu ou pas du tout surtout pour les émissions en direct et les informations nationales...En résumé cette discrimination m’est insupportable et je suis ( tout nouvellement sur le sujet) décidé à rentrer en action.Asuivre...

    Répondre à ce commentaire

  • officemagenta
    1er mai 2011

    Encore une fois, je ne peux qu’abonder dans votre sens. Je ne comprends pas ce manque d’intérêt, car le sous-titrage est crucial pour beaucoup d’acheteurs. Voir : http://www.leblogdelamirabelle.net/38/la-guerre-des-etoiles-au-pays-du-sous-titrage/

    Répondre à ce commentaire



Répondre à cet article

Twitter