Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Magazine « Télé 2 semaines » : La télé à l’écoute des sourds

Magazine « Télé 2 semaines » : La télé à l’écoute des sourds

Télévision

Bien sûr, les chaînes pensent à eux.
Mais pas suffisamment. Dès 2010, elles devront faire de sérieux efforts pour respecter la loi.

« La France affiche un sérieux retard par rapport à ses voisins européens », explique Christine Kelly, en charge de ce dossier au Conseil supérieur de l’audiovisuel.
Lourdeur technique, coût élevé, problème de rapidité d’apparition des sous-titres : les freins sont nombreux.

Pour l’instant, le CSA joue la carte de la pédagogie et du dialogue.

Certaines chaînes, notamment celles d’information en continu qui diffusent beaucoup de programmes en direct, pourront bénéficier de dérogations.
ans quelques mois, il faudra pourtant sévir même si, du côté du CSA, on jure que la sanction restera « la réponse ultime ».

Un article rédigé par Tiphaine Thuilliez.

PDF - 284.3 ko
Article téléchargeable en pdf

1 Commentaire

  • denis09
    10 avril 2009

    L’article a tendance à confondre sous-titrage en direct et sous-titrage dit « classique » (avec couleurs, placements etc...).
    Les informations données concernent les programmes sous-titrés au moyen de la reconnaissance vocale.
    Quand Sophie Vouzelaud parle de fautes et de retard d’apparition, elle parle du sous-titrage en direct ou fait avec les moyens du direct.
    Une fois encore, les coûts élevés évoqués sont les prix de vente aux chaînes : 15€ pour le sous-titrage dit classique ; jusqu’à 30€ pour la minute en reconnaissance vocale. Les adaptateurs, eux, doivent revoir leurs tarifs constamment à la baisse depuis quelques années en raison d’un marché de plus en plus convoité et agressif.
    Alors si le CSA s’engage à aider les chaînes, qu’il n’hésite pas à penser aussi aux sous-titreurs.

    Ne pas tout confondre, donc, surtout à l’heure où une profession se débat pour sa survie.

    Répondre à ce commentaire



Répondre à cet article

Twitter