Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Rattrapage sur le sous-titrage - Première mesure ministérielle en faveur des (...)

Rattrapage sur le sous-titrage - Première mesure ministérielle en faveur des handicapés

Télévision

La secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées, Marie-Thérèse Boisseau, et le ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, ont annoncé hier une série de mesurettes pour l’accessibilité à la culture des handicapés (environ six millions de personnes en France). Le handicap étant ­ avec la sécurité routière et le cancer ­ l’un des trois grands chantiers lancés par Jacques Chirac. Toutefois, aucune enveloppe budgétaire n’a été clairement dégagée.

Exception.
La plus concrète des mesures concerne le « rattrapage » (par rapport à l’Europe) sur le sous-titrage des programmes diffusés par la télévision publique. Seuls 10 % de l’offre sont adaptés aux sourds et malentendants. L’objectif de France Télévisions est fixé à 50 % d’ici à 2006. Rien n’a été envisagé en langue des signes. Côté lecture, les ministres proposent d’introduire une exception dans la future loi sur les droits d’auteur pour la reproduction d’oeuvres sur les supports (braille, gros caractères, cassette audios...) destinés aux non ou malvoyants.

Dans les cinémas, l’installation de boucles magnétiques reliées aux bandes-son des films sera désormais obligatoire pour les salles qui veulent bénéficier d’aides publiques. Les écoles nationales d’architecture sensibiliseront les futurs professionnels par une formation spécifique, afin qu’ils intègrent cette contrainte en amont, à la manière des concertations qui ont déjà lieu autour du futur musée du quai Branly.

Mission
Jacques Charpillon, auteur d’un premier texte sur le surtitrage, repart en mission d’évaluation, dont le résultat sera peut-être rendu lors des premières rencontres « Art, culture, handicap » à Bourges, du 19 au 21 octobre.

Source : Libération - Mardi 6 mai 2003

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter