Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Revue de presse exceptionnelle !

Revue de presse exceptionnelle !

Télévision

10 février 2010

Rue89 : Accès à la télé pour les sourds : la révolution n’aura pas lieu
Pour Olivier Harland, directeur du « Les annonceurs pourraient livrer les sous-titres avec les spots publicitaires. Cette dérogation est anachronique. ...

LCI accessible aux sourds et malentendants

A partir du 11 février, la chaîne diffusera tous les jours trois journaux sous-titrés, à 14h, 16h et 17h et un journal supplémentaire à 15h le samedi et le ...

AFP - Les téléspectateurs sourds et malentendants enfin entendus
... journée dans les heures creuses où les grandes chaînes ne font pas d’information : trois journaux sous-titrés dans la tranche de 09h00-12h00 sur BFMTV, ...

11 février 2010

L’Humanité : de si longues années pour se faire entendre
Les chaînes ont l’obligation de rendre accessibles leurs programmes aux sourds et malentendants à partir du vendredi 12 février. Elles ne sont pas toutes prêtes à cette évolution.

RTL :Dès vendredi, toute la télé sera sous-titrée...
Comme l’indique la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances : 100% des programmes des chaînes de télévision dites historiques seront sous-titrés pour les sourds et malentendants... y compris le direct. La mise est en place est prévue dès ce vendredi 12 février. Une grande avancée pour les sourds et malentendants.

Retranscription intégrale écrite disponible sur le site de l’UNISDA réalisée par Système Risp

Ozap : LCI et I-Télé : leurs JT accessibles aux malentendants
C’était un dossier phare du Conseil supérieur de l’audiovisuel : rendre accessible l’info aux malentendants à la télévision. Lors d’un entretien qu’elle nous avait accordé il y a quelques mois, Christine Kelly avait annoncé qu’à partir du 1er janvier 2010, une loi demanderait aux grandes chaînes d’avoir 100% de leurs programmes sous-titrés.

DNA : L’accès à l’information

Archive payante Après un rude combat des sourds et malentendants, les grandes chaînes de télévision vont devenir accessibles à 100% aux déficients auditifs, qui vont aussi pouvoir profiter des chaînes d’information en continu. La loi du 11 février 2005 sur le handicap avait donné cinq ans aux chaînes hertziennes pour sous-titrer l’intégralité de leurs programmes : à compter d’aujourd’hui, ce devrait être chose faite pour TF1, France 2, France 3, France 5, Arte, Canal+ et M6. Le combat pour en arriver là a été « long ...

12 février 2010

Le Parisien : La télé s’ouvre aux sourds
Hier sur i>télé à 17 h 30, et sur LCI à 20 heures. Tout à l’heure, à 13 heures sur BFM TV. Depuis hier, c’est un couple qui présente ces cessions d’information : le journaliste habituel, accompagné d’un interprète en langue des signes. Un changement qui n’a rien d’une coquetterie mais tient, particulièrement pour 4 millions de déficients auditifs français, de la révolution.

Le Parisien : « Le CSA sera plus strict avec les chaînes d’info »
Le groupe de travail Accessibilité aux personnes handicapées voulu par le président du CSA*, Michel Boyon, est dirigé par Christine Kelly. Elle commente la mise en place de la nouvelle réglementation.

Le Parisien : Encore des progrès à faire
Président de l’Union nationale pour l’insertion sociale du déficient auditif, Jérémie Boroy se félicite de la mise en oeuvre de la loi pour l’accessibilité des programmes aux personnes sourdes ou malentendantes. Mais rappelle que du chemin reste à parcourir…

20 minutes : La télé en version intégrale sous-titrée
Les chaînes hertziennes avaient jusqu’à minuit pour rendre 100 % de leurs programmes accessibles aux sourds et aux malentendants. Une date historique à défaut d’une vraie révolution puisque le vote de la loi handicap remonte au 11 février 2005.

20 minutes : Avec le perroquet, la machine a trouvé la voix de son maître
Les chaînes les appellent des perroquets. Car leur travail consiste à répéter ce qui est dit à l’antenne pour que le logiciel de reconnaissance vocale le transforme en sous-titre. Eux préfèrent se définir comme sous-titreur vocal. Habitués depuis longtemps à adapter les « programmes de stock », les films, téléfilms ou séries, ils se sont mis depuis peu au direct, JT, sport ou téléréalité.

le JDD : Sous-titrage : La télévision s’y met
Les grandes chaînes de télévision avaient jusqu’à vendredi pour devenir intégralement accessibles aux quatre millions de sourds et déficients auditifs français. Pour la première fois, les chaînes d’information en continue sont aussi concernées.

Télérama : Quand la télé arrête de faire la sourde oreille
Enfin ! A partir d’aujourd’hui, les grandes chaînes doivent sous-titrer tous leurs programmes. Et les petites ont de nouvelles obligations. Quant à LCI, BFM TV et i>télé, elles proposent depuis hier un JT traduit en langue des signes. Ce sont les malentendants qui sont contents.

Europe 1 : Pour que les sourds communiquent
Communiquer, téléphoner, s’informer, quand ils le veulent, comme ils le veulent. C’est le souhait de tous les sourds et des personnes malentendantes. Pour Jérémie Boroy, le président de l’Union Nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif, le lancement mercredi d’un plan pour l’intégration des sourds va permettre de faire un pas important.

1 Commentaire

  • denis09
    13 février 2010

    une belle victoire assurément !
    une précision quand même : (surtout à l’attention de Mme Kelly et du CSA)
    l’effort consenti par les chaînes a été vite résolu :
    demander (comme si c’était nécessaire et pas assez la jungle comme ça depuis 2005) aux laboratoires de baisser leurs prix de moitié voire pire ; ce qu’ils ont fait assez facilement en réduisant d’autant la rémunération des sous-titreurs ; y compris celle des perroquets tout neufs !
    il n’y a que l’article du Monde qui l’évoque et c’est un peu dommage

    Denis (sous-titreur non-perroquet depuis 15 ans)

    Répondre à ce commentaire



Répondre à cet article

Twitter