Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Culture > Programme d’Accès culture en février/mars

Programme d’Accès culture en février/mars

Cette liste est élaborée à partir des données d’Accès culture.
Pour plus d’informations sur les spectacles et les théâtres, rendez-vous sur le site de l’association : Accesculture.org.


Grenoble

Grenoble / MC2
Informations et réservation au 04 76 00 79 00. Taris sur le site web : Mc2grenoble.fr

CET ENFANT
Mise en scène Joël Pommerat.

Représentation adaptée en LSF :
- Mardi 11 mars à 20.30

Auteur, producteur et metteur en scène de ses propres textes, Joël Pommerat déploie un théâtre qui a l’évidence de la simplicité et dont l’humanité, toujours au centre du propos, se conjugue à une esthétique puissante. Cet enfant est né d’une commande initiée par la Caisse d’Allocations Familiales du Calvados, en janvier 2003. Recueillant les paroles des habitants d’une cité à Hérouville-Saint-Clair, Joël Pommerat a ensuite écrit un texte original et conçu une fresque baptisée Qu’est-ce qu’on a fait ?. Puis, vint un autre spectacle, inspiré encore de cette collecte, sans cependant retranscrire aucun des propos qui lui furent confiés. Joël Pommerat dessine ici une cartographie des relations familiales dans toutes les ambiguïtés qu’elles recèlent. Sources d’étonnements, de malentendus, de confessions terribles ou amusantes, de femmes et d’hommes aux ambitions usées ou démesurées. Pour se défier de tout naturalisme, Joël Pommerat intercale entre les différentes séquences les images saisissantes d’un orchestre esquissé presque irréel, une musique rock et aussi floue que les minuscules destins dont il est question. Sur le plateau, la scénographie est une leçon d’épure épurée et radicale, accentuée par une lumière qui renvoie aux grandes heures du cinéma et qui habille chaque rôle déployé par les acteurs. Ceux-ci s’engagent corps et langue dans ces échanges à fleur de peau, où l’on se surprend parfois à rire de l’impuissance à dire ses sentiments, ses peurs, ses rancœeurs, ses espoirs… Le miroir que Pommerat tend ici est un moment de théâtre qui le consacre comme un des artistes majeur de scène française.

Lyon

Lyon / Les Célestins
Informations et réservation au 04 72 77 40 00. Tarif : 20 euros en orchestre. Site web : Celestins-lyon.org

LE MISANTHROPE
de Molière. Mise en scène Lukas Hemleb.

Représentations surtitrées :
- Dimanche 3 février à 16.00

Comme des amants contraires, Alceste et Célimène s’attirent et se repoussent. Les forces qui les habitent bousculent l’ordre tiède de leur entourage ; ils se reconnaissent mutuellement dans leur liberté de ton, de parole. Nul ne sort indemne de leur conversation, les flèches de l’une valant bien les vérités de l’autre.
Le Misanthrope : mœurs, société et politique, qui amènent à la perte de soi. Cette comédie est aussi le sommet de l’art théâtral de Molière. Il est vrai que le regard porté par l’auteur sur l’esprit mondain du dix-septième siècle correspond à une critique mordante de notre temps. Avec de plus la troupe vive et souple de la Comédie-Française dans un décor moderne !

Paris

Paris / Comédie Française
Informations et réservation auprès de Flavien Moglia au 0 825 10 16 80. Tarifs de 9 à 25 euros. Site web : Comedie-francaise.fr

LE MARIAGE DE FIGARO
de Beaumarchais. Mise en scène Christophe Rauck.

Représentations surtitrées :
- Dimanche 17 février à 14.00

La générosité et la liberté de ton ont fait des mises en scène récentes de Christophe Rauck de grands succès populaires et critiques. Directeur du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, le metteur en scène renoue ici avec la modernité d’un auteur à ses yeux visionnaire. Dans une atmosphère chatoyante, sensuelle et picturale qui se dégage de la scène, les « questions sociales, notamment celles de la condition féminine et des rapports entre dominants et dominés » parviennent à prendre un sens nouveau, éclairant, sur notre condition humaine.

Paris / Théâtre national de Chaillot
Réservations individuelles par fax au 01 47 27 39 23 ou par téléphone au 01.53.65.30.00. Tarif plein à 27,5 euros, tarif réduit à 21 euros, tarif moins de 26 ans à 12 euros. Pour les groupes et les abonnements, consultez le site du théâtre.

LA BOSSA FATAKA
d’après Rameau. spectacle jeune public à partir de 5 ans. Chorégraphie José Montalvo et Dominique Hervieu.

Représentations adaptées en LSF :
- Jeudi 21 février à 14h30
- Vendredi 22 février à 14h30
- Samedi 23 février à 20h30

Avec leur savoir-faire, le duo Montalvo-Hervieu s’est amusé à créer une variation chorégraphique de On danfe qui parle à la part d’enfance que chacun porte en soi. Elle concentre une multitude de petits bonheurs chorégraphiques et autres fantaisies numériques. Défilent sur scène et à l’écran, dans un univers fantasmagorique, des animaux plus grands que nature par la magie de projections, et des interprètes intrépides qui manient le saut de puce et le pas de deux avec brio. De la danse donc et bien plus : une défense et illustration de l’art du conte chorégraphique comme bonheur, comme jubilation, comme instrument pour mieux rêver et comprendre le monde et l’époque.
Descriptif d’après Philippe Noisette.

Paris / Comédie Française
Informations et réservation auprès de Flavien Moglia au 0 825 10 16 80. Tarifs de 9 à 25 euros. Site web : Comedie-francaise.fr

LE MISANTHROPE
de Molière. Mise en scène Lukas Hemleb.

Représentations surtitrées :
- Dimanche 16 mars à 14.00
- Lundi 24 mars à 20.30
- Mercredi 9 avril à 20.30
- Vendredi 25 avril à 20.30

Comme des amants contraires, Alceste et Célimène s’attirent et se repoussent. Les forces qui les habitent bousculent l’ordre tiède de leur entourage ; ils se reconnaissent mutuellement dans leur liberté de ton, de parole. Nul ne sort indemne de leur conversation, les flèches de l’une valant bien les vérités de l’autre.
Le Misanthrope : mœurs, société et politique, qui amènent à la perte de soi. Cette comédie est aussi le sommet de l’art théâtral de Molière. Il est vrai que le regard porté par l’auteur sur l’esprit mondain du dix-septième siècle correspond à une critique mordante de notre temps. Avec de plus la troupe vive et souple de la Comédie-Française dans un décor moderne !

Paris / Odéon Ateliers Berthiers
Réservations individuelles par mail ou par téléphone au 01.44.85.40.37. Tarif plein entre 22 et 30 euros, tarif moins de 26 ans entre 11 et 15 euros. Pour les groupes et les abonnements, consultez le site du théâtre.

PINOCCHIO
d’après d’après Carlo Collodi. Texte et mise en scène Joël Pommerat

Représentations adaptées en LSF :
- Mercredi 19 mars à 15.00
- Jeudi 20 mars à 14.30

Qui donc est-il, ce Pinocchio dont rêve Joël Pommerat et qu’il destine d’abord aux enfants ? Un être effaré, naïf, ravi – donc plongé, ajoute-t-il, dans « un état profondément théâtral. » Autour de Pinocchio, héros d’une fête musicale et douce, le paysage auquel songe Pommerat (qui vient de recevoir le Prix de Littérature dramatique pour sa dernière pièce, Les Marchands) tient plus des féeries du Grand Meaulnes que de l’Italie de Collodi. Le spectacle jouera du contraste entre l’austérité sérieuse du réel et les prestiges de la fantasmagorie. Librement réinventé, ce Pinocchio où l’imagination enfantine se mesure à la dureté des « grandes personnes » partira « de la question de la paternité et de la pauvreté. » Peut-on s’acquitter d’une dette de vie ? Comment devient-on grand tout en restant libre ? Joël Pommerat ne sait pas si les enfants se formulent de telles questions. Mais depuis qu’il a créé pour eux un Petit Chaperon rouge, il aime les histoires où elles se posent et sait qu’elles peuvent les captiver.
Descriptif d’après Philippe Noisette

Paris / Théâtre national de Chaillot
Réservations individuelles par fax au 01 47 27 39 23 ou par téléphone au 01.53.65.30.00. Tarif plein à 27,5 euros, tarif réduit à 21 euros, tarif moins de 26 ans à 12 euros. Pour les groupes et les abonnements, consultez le site du théâtre.

FALSTAFE
d’après Henri IV de Shakespeare. Mise en scène Claude Buchvald. Texte Valère Novarina.

Représentations avec surtitrage individuel :
- Mercredi 19 mars à 20.00
- Vendredi 21 mars à 20.00
- Dimanche 23 mars à 14.30

La pièce s’ouvre sur un cercueil que l’on traîne. C’est celui du souverain déchu Richard II qui vient d’être assassiné et que l’on présente au roi Henri IV d’Angleterre. Il ne l’aimait guère, mais en veut aussitôt à l’assassin qui n’avait fait pourtant qu’obéir à ses ordres. Les affaires du royaume ne préoccupent guère le jeune prince Henri, héritier de la couronne, il préfère prendre du bon temps attablé dans des tavernes en compagnie du vieux brigand qu’est Falstafe ainsi que de toute une bande de joyeux filous prompts à trousser le jupon et à délester les étourdis de leurs économies. Cette ambiance enjouée et insouciante ne saurait cependant occulter les enjeux autrement sérieux du pouvoir.
Descriptif d’après Hugues Le Tanneur.

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter