Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télécoms > SMS à prix « exorbitant » : l’UFC-Que Choisir persiste et signe

SMS à prix « exorbitant » : l’UFC-Que Choisir persiste et signe

L’UFC-Que Choisir a tenu à confirmer les résultats de son étude complète sur l’économie des SMS rendue publique le mardi 25 novembre 2003 sur son site internet www.quechoisir.org.

"Transmise à la justice, cette étude ne saurait être remise en cause par une campagne publicitaire de désinformation, quelle qu’en soit l’ampleur", écrit l’association de consommation dans un communiqué. Elle note ainsi que l’opérateur Télé 2 vient publiquement de conforter son analyse sur la situation du marché du mobile et des SMS en particulier.

Après avoir accusé les trois opérateurs français de mobiles de s’entendre pour garder des tarifs élevés pour les SMS l’association persiste et signe sur son étude de prix. L’UFC-Que Choisir confirme "que le revenu moyen par SMS en 2002 est de 10,9 centimes d’euros HT, soit 12,65 centimes d’euros TTC. Ce revenu moyen prend naturellement en compte toutes les offres promotionnelles, les « packages » de 30, 60, 120 SMS et les très nombreux messages payés à l’unité à 15 centimes d’euros. Ce revenu par message est donc celui réellement constaté en 2002 et cela est irréfutable. Quant au coût unitaire de 2,21 centimes d’euros, il est parfaitement juste. Il comprend tous les coûts techniques mais aussi tous les coûts non techniques (frais de facturation, frais de promotion, de marketing, etc.)".

L’association confirme également que "sur 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires « SMS » en 2003, les opérateurs vont réaliser 800 millions d’euros de marge".

La pétition électronique lancée sur le site a d’ailleurs déjà recueilli plus de 10.000 « signatures ».

Source : SophiaNet.com

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter