Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Archives > Dossiers archivés > La saison télé 2007/2008 > France 3 : Docs en stock

France 3 : Docs en stock

Archives
Dossiers archivés

Fictions françaises

Sous-titrage : Toutes les fictions devraient être sous-titrées.

C’est nouveau...
- Ondes de choc (6x52)
La vie des habitants d’une petite ville est bouleversée le jour où l’un des entrepôts de l’usine chimique locale est soufflé par une explosion… C’est à travers le regard de six personnages, impliqués plus ou moins directement dans cette catastrophe industrielle, que le puzzle sera reconstitué…
- Les Oubliées (6x52)
L’histoire d’un homme : Christian Janvier, malade, victime de troubles de la mémoire, hanté par six oubliées, six jeunes femmes disparues depuis quinze ans.
- Le Réveillon des bonnes (8x52)
En décembre 1918, Marcelline, Olympia, Marie et Jeanne vivent dans un même immeuble bourgeois d’une grande ville française. A la veille de Noël, le premier après la fin de la Grande Guerre, alors que le froid et la neige engourdissent la région, ces quatre femmes vont vivre des histoires incroyables, intimement liées à celles des familles pour lesquelles elles travaillent sans relâche et avec dévotion.

Ça continue...
- Louis la brocante
- SOS 18
- Plus belle la vie
- Famille d’accueil

Les unitaires
- Autopsy
La vie d’Éric Mercadier, commandant à la SRPJ de Lyon, bascule le jour où, lors d’une autopsie, son regard croise celui du nouveau médecin légiste, Emmanuel Rivière. C’est le coup de foudre entre les deux hommes. Désormais, Éric devra faire avec cette nouvelle donne, lui, l’hétéro convaincu…
- Coupable (2x90)
Pour démasquer les faux-semblants et tenter de trouver la vérité sur l’assassinat d’une jeune femme, deux flics que tout oppose vont devoir travailler ensemble… Un lieutenant de police chevronné et une jeune et séduisante capitaine… qui va jouer avec le feu en s’éprenant du mari de la victime, médecin mystérieux… et son principal suspect !
- Divine Émilie
Grâce à la duchesse de Saint-Pierre, une libertine à la cinquantaine bien entamée, Émilie rencontre Voltaire. Le miracle se produit : Émilie est séduite par Voltaire, et celui-ci découvre le plaisir dans les bras de cette femme passionnée. Ensemble, ils vivront « une parenthèse enchantée » qui durera plusieurs années.
- Figaro
Séville en 1766, le comte Almaviva, Don Juan repenti, tombe amoureux de Rosine, une jeune fille qui vit sous la tutelle du vieux docteur Bartholo. Grâce à l’aide de son valet Figaro, le comte séduit Rosine, l’enlève et l’épouse. Trois ans plus tard, le comte est redevenu le libertin qu’il était. Il délaisse Rosine, son épouse, et souhaite exercer un droit de cuissage sur Suzanne, camériste de la comtesse et fiancée de Figaro, qu’elle épouse le jour même...
- Maman est folle
Sylvie, mère au foyer plutôt fantasque, a quelque chose d’une petite fille exilée au pays des adultes. Elle fait la connaissance de Jallal, un clandestin qui a fui son pays où sa vie était menacée. Une amitié naît entre eux, faite de silences et de pudeur, rencontre improbable de deux solitudes et de deux « différences ». Sylvie fera tout pour l’aider à passer en Angleterre, au risque d’être rejetée par sa propre famille et de devenir hors-la-loi. Maman est folle ? Non, c’est le monde qui est fou…
- Moi, Louis enfant de la mine, Courrières 1906
Louis, 12 ans, fils de mineur, et Charles, fils de l’ingénieur en chef des mines de Courrières. Courrières 1906 évoque la terrible catastrophe qui coûta la vie à plus de onze cents mineurs.
- Les Cerfs-volants
1930, Normandie. Dans une forêt généreuse, entre deux arbres centenaires, Ludo pose son regard sur Lila. Il a dix ans et sait dès cet instant qu’il n’y aura jamais qu’elle dans son coeur. Un amour fou et puissant se tisse au fil des années entre Ludo et Lila. Avant d’être brisé net par la guerre, en 1939. Une adaptation inspirée et habitée du dernier roman de Romain Gary.
- Les Diablesses
Dans la France des années 1950, on enfermait contre leur volonté, des jeunes filles de 12 à 21 ans, dans des établissements tenus par des religieuses, pour qu’elles y soient "dressées". Dans ces lieux froids et fermés, l’éducation rigide prodiguée par des femmes d’Église despotiques autorisait les plus infâmes dérives sur les corps sans défense de celles que l’on surnommait "les diablesses". Pour un baiser échangé avec Paul, Sylvie, condamnée par son oncle, devient l’une de ces diablesses. Jetée dans l’une de ces
"prisons", elle y subit la violence de camarades détruites par l’isolement. Un film choc en hommage à toutes les victimes d’un passé pas si lointain.
- Les Mariées de l’île Bourbon (2x90)
Parmi les passagers d’un bateau en partance de France, Alix, une jeune fille marquée par les épreuves de la vie et qui porte en elle une terrible blessure, espère trouver un avenir sur l’île Bourbon. À ses côtés, Louison, ancienne prostituée, est prête à tout pour s’élever et devenir une dame. Quitte à s’allier au terrible Michel Blancpain, propriétaire richissime aux méthodes violentes. Dans une Réunion en proie aux relents nauséabonds de l’esclavage, le chevalier Penmach, fils métis d’une ancienne esclave, devra lutter contres les haines raciales pour éviter l’embrasement de l’île.
- Charlotte Corday
Qui était Marat sinon un improvisateur solitaire, "un cerveau brûlé, un fou arbitraire, sanguinaire, un scélérat soudoyé", comme le désignaient ses ennemis ? La soif de châtiment, l’exaltation de la mise à mort inspirèrent dans les mois qui suivirent la mort de Marat "la grande terreur". Mais, ce que Charlotte Corday n’avait pas mesuré, c’est que, en tuant Marat — en ne faisant qu’obéir à son devoir —, elle massacrait un symbole, alors qu’elle voulait seulement punir "le monstre", "venger la France" et les Français.

Séries internationales

Sous-titrage : Toutes les séries devraient être sous-titrées.

Ça continue entre autres...
- The closer (saison 3)
- Inspecteur Barnaby (saison 9)

Cinéma

Sous-titrage : Tous les films diffusés l’après-midi et le soir sont sous-titrés. Le sous-titrage de "Libre court" et "Cinéma de minuit" était, lui, aléatoire la saison dernière.

À l’affiche...
- Vipère au poing
- Bon voyage
- Tout peut arriver
- Respiro
- Va, vis, deviens

Information et sport

Sous-titrage : Ca coince... La saison dernière, les rendez-vous d’information sous-titrés se comptaient sur les doigts d’une main. Rien d’accessible en région, rien d’accessible au rayon sport...

Evénements
- JO de Pékin
- Coupe de la ligue
- Coupe de France de football
- Dakar
- Tour de France
- Roland Garros
- Pro D2 (en régions)

C’est nouveau...
- Duel sur la 3
Dans l’esprit de ce qui a fait pendant dix ans la crédibilité et le succès de France Europe Express, Christine Ockrent et son équipe proposent à partir du 23 septembre, chaque dimanche soir à 23h15, une nouvelle émission. Basé sur un thème imposé par l’actualité politique, économique ou sociétal, le débat, mené par Christine Ockrent, opposera deux invités aux opinions et aux analyses opposées, assistés l’un et l’autre d’un expert et d’un témoin. Jean-Michel Blier interrogera l’invité politique de la semaine. Plusieurs modules en images permettront d’expliquer et de situer la problématique dans le cadre français, européen et international.
- Emission spéciale consacrée au réchauffement climatique.
Comment vivra-t-on en France et sur la planète en 2050 avec deux degrés et demi de plus ? Selon les estimations d’experts internationaux en climatologie, si rien ne change, les températures moyennes pourraient s’élever de 2 à 4,5 degrés Celsius d’ici à la fin du siècle, provoquant un bouleversement profond de nos sociétés et modes de vie. Partant de ce constat scientifique, cette émission spéciale anticipe les effets et conséquences du réchauffement climatique et présente un scénario possible de la vie quotidienne de la population française et des peuples du monde au milieu du XXIe siècle. Un climat nord-africain dans le sud de la France, la disparition de la Beauce, la faune et la flore mises à mal, la viande rouge devenue produit de luxe…

Ça continue...
- 12|13, 19|20 et Soir 3
- Pièces à conviction
- Avenue de l’Europe
- La voix est libre (en régions)
- Tout le sport
- Votre télé et vous

Documentaires

Sous-titrage : Tous les documentaires devraient être sous-titrés.

Société
- Elle s’appelle Sabine (diffusion à 20.50)
Sandrine Bonnaire a une soeur, Sabine. Huitième d’une fratrie de onze enfants, Sabine est autiste. Depuis vingt-cinq ans, Sandrine filme sa soeur et réalise ici un portrait bouleversant de celle qui fut une enfant « différente ». Ce film est le récit de son histoire, à travers des archives personnelles, et le témoignage de sa vie qui se déroule aujourd’hui en structure adaptée.
- Comme un juif en France, dans la joie ou la douleur (diffusion à 20.50)
Religieux ou laïcs, communautaires ou non, les juifs s’interrogent sur le regard que la société française porte sur eux. Entre intégration et rejet, c’est une histoire de passion, d’ombre et de lumière, un siècle de rapports pour le moins contrastés. Une histoire tourmentée, faite d’amour et de trahisons, d’enthousiasmes et de deuils. Robert Badinter, Élie Barnavi, Jean Benguigui, Jean-Claude Grumberg, Théo Klein, Marceline Loridan-Ivens, Annette Wieviorka sont quelques-uns des témoins et des conteurs de cette histoire, à travers le récit de leurs expériences et de leur contribution inestimable à la réflexion sur le sujet.
- Avocats d’urgence (diffusion à 20.50)
Pour un avocat, le droit pénal ne peut être qu’une vocation. Chaque année, un millier de jeunes étudiants parisiens prêtent serment et deviennent avocats, mais très peu d’entre eux iront à la barre pour défendre des prévenus et des accusés dans les prétoires de la justice pénale, en chambre correctionnelle ou en cour d’assises. La grande majorité exercera en droit des affaires, un secteur beaucoup plus rémunérateur. La carrière d’un avocat pénaliste commence nécessairement par les commissions d’office. Une façon, après six ou sept ans d’étude, de se former encore un peu plus à une pratique judiciaire particulière et de développer leur clientèle.
- Fromages contre fromage (diffusion à 20.50)
Croûtes fleuries ou lavées, pâtes molles, pressées ou cuites… chaque région revendique son fromage : le grataron d’Arèches, en Savoie, le ségalou du Quercy, le poivre d’âne en Provence… Le général de Gaulle a dit un jour : « On ne peut pas gouverner un pays qui offre 365 variétés de fromages. » Les Français se vantent toujours d’avoir plus de fromages que les autres pays, et des fromages plus vrais et plus forts.
- Quand l’adolescence fait mal (diffusion à 20.50)
En France, si la majorité des jeunes traversent ce moment sans dommage, ils sont
6 millions à nécessiter un soutien, une information, voire une prise en charge médicale.
La Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a créé à Paris un espace original entièrement consacré à l’adolescent et à ses problèmes : la Maison de Solenn. C’est entre ses murs que se déroule ce film. On y suit l’itinéraire scandé de souffrances d’adolescents et de jeunes adultes. Aurélie, 11 ans, refuse catégoriquement d’aller à l’école… Agathe, 14 ans, anorexique, met sa vie en péril… Sarah, 18 ans, ne supporte plus sa boulimie maladive…
- 18 ans, j’entre en fac
Meryl, Marianne et Camille ont 18 ans et le bac derrière elles. Joyeuses, ces trois jeunes filles « d’aujourd’hui » font leurs premiers pas à la fac, en « Médiation culturelle ». Cette filière, très demandée, prépare aux métiers liés à la culture. Tout est nouveau pour elles : les cours en amphi, les matières enseignées, la relation aux professeurs, l’absence de cadres… et surtout, elles viennent d’acquérir une nouvelle liberté qu’elles vont devoir gérer. Après des années lycée très cadrées, sauront-elles s’adapter au système fac qui demande autonomie et organisation ? Mais savent-elles seulement ce qu’elles veulent faire plus tard ? Quel soutien peuvent leur apporter leurs parents qui, oscillant entre compréhension et inquiétude, tentent de retrouver leurs marques ?
- Un corps sans vie de 19 ans
Le 22 novembre 1999, le corps sans vie d’une jeune fille de 19 ans est retrouvé rue de la Clôture à Paris, poignardée de vingt coups de couteau dans le cou, le dos et les mains. En partant de la scène du crime que nous découvrons avec la police, le film se construit tel un polar, grâce à l’enquête obstinée menée par les auteurs. Au fur et à mesure de l’investigation, malgré la minceur des pistes, le film va redonner une identité à cette jeune victime. De manière haletante, toute la vie de Ginka — dont on découvre à la fois les origines bulgares et le village natal — défile sous nos yeux et, à travers elle, ce qui se cache derrière les filières de prostitution des filles de l’Est.
- Les Hôpitaux d’excellence (7x52)
Ces sept documentaires s’attachent à raconter l’activité d’un service hospitalier d’exception, en suivant les personnes qui l’animent. Le chef de service, personnage charismatique, sert de guide et introduit naturellement les patients qui bénéficient d’un traitement novateur. La richesse des échanges entre malades et équipes soignantes apporte une dimension humaine aux prouesses technologiques de ces avancées médicales.
- Femmes précaires
Séparation, licenciement, emploi instable… la précarité est provoquée par une rupture dans la vie professionnelle ou sentimentale, et les femmes en sont aujourd’hui les premières victimes. Un constat troublant après quarante années de reconnaissance et d’émancipation : 70 % des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté sont aujourd’hui des femmes. Sur dix familles monoparentales, neuf sont constituées de femmes seules. Ce film sur la précarité au féminin raconte l’histoire de quatre femmes qui essaient de s’en sortir.
- En régions : "Années de plomb", "Ecole de flics", "Questions d’image", "La bête des Vosges"

Culture
- Baroque Académie (2x52)
Dans les pas de William Christie, le grand chef d’orchestre de musique baroque, à la recherche des plus belles voix pour son ensemble vocal Le Jardin des Voix et son prochain spectacle. Multiples répétitions, trac avant l’audition décisive, découragement, espoirs… ce film nous fait vivre le quotidien de plusieurs jeunes candidats.
- Barbara, une femme qui chante
Le 24 novembre 1997, Barbara meurt à l’Hôpital américain de Neuilly. Celle qui aimait se promener seule dans la nuit des villes désertes se balade toujours dans les cœurs et les mémoires des solitaires de la nuit. Les nouvelles générations la découvrent, et ses disques se vendent toujours. À l’occasion du 10e anniversaire de sa mort, ce film, constituant une immersion dans le présent de Barbara, tente de restituer l’émotion intemporelle que cette artiste procure jusqu’à ce jour.
- Nos virtuoses : pratiques culturelles amateurs
Pendant leur temps libre, plus de 35 millions de Français changent d’identité. Ils deviennent chanteurs, comédiens, danseurs, peintres, écrivains… Exercer une pratique culturelle amateur, c’est une manière d’exister autrement, de se retrouver, toutes classes sociales et tranches d’âges confondues. Fonctionnaires ou salariés du privé, enseignants ou secrétaires, employés ou cadres, jeunes ou moins jeunes…
Quelles sont leurs motivations ? Comment vit-on sa passion ? Quels sont les difficultés, les doutes, les espoirs ? Un film sur des personnages impliqués dans des groupes amateurs : une chorale, une fanfare, une troupe de théâtre.
- Le Cinéma de Sacha Guitry
A l’occasion du cinquantenaire de sa mort, ce film nous emmène à la découverte de Sacha Guitry, roi de Paris et du théâtre avec ses 125 pièces, ses 5 mariages, ses 60 jours de prison… et surtout ses 39 films.
- Natalie Dessay, la Lucia à Paris
La réalisatrice poursuit son travail d’accompagnement complice de son amie, la grande cantatrice française Natalie Dessay, femme de tempérament, dans les coulisses de l’opéra Lucia di Lammermoor, de Donizetti, à la Bastille.
- En régions : "Ateliers d’artistes", "Pablo Casals, un musicien dans le monde", "Ma soeur l’étoile"

Histoire
- Les Porteuses de feu
En 1957, une trentaine d’Algériennes, âgées de 16 à 20 ans, sont engagées dans la guérilla urbaine menée par le FLN contre la colonisation française. À la fois fragiles et cruelles, ces « poseuses de bombes » sont devenues les figures emblématiques de l’épisode le plus meurtrier de la guerre d’indépendance, la « bataille d’Alger ». Aujourd’hui, huit d’entre elles sont encore en vie, prêtes à raconter. Cinquante ans après les faits, un récit passionné, entrecoupé d’archives et d’extraits du célèbre film La Bataille d’Alger, directement inspiré des faits d’armes d’un groupe de femmes qui se sont engagées, parfois en cachette de leurs familles, au risque quotidien de leurs vies.
- Lindbergh inconnu
La vie de Lindbergh, héros de la première traversée de l’Atlantique, le 21 mai 1927, recèle de nombreuses surprises. Comment a-t-il vécu l’épreuve de l’enlèvement et
du meurtre de son bébé de 20 mois ? Comment expliquer son inexcusable fascination pour Hitler et Mussolini ? Et comment finalement les États-Unis lui ont-ils pardonné en utilisant son excellente connaissance de l’aviation allemande ? Pourquoi a-t-il mené après la guerre une vie d’errance entre ses trois familles secrètes ?
- L’Énigme Bousquet
René Bousquet fut responsable de 59 000 déportations de juifs de France, sur les 76 000 recensés. Or, jusqu’au 1er mars 1991, Bousquet était quasi inconnu du grand public. Assassiné la veille de son procès en 1993, il reste encore aujourd’hui un mystère de notre histoire contemporaine. Ce film tentera de lever le voile sur l’homme qui se cachait derrière un sourire insolent, devenu l’un des principaux leviers de la collaboration avec les nazis.
- En régions : "Le parrain de la côte", "Le laboratoire Corse", "En quête d’Arménie"

Intégration
- Invitation à quitter la France
Rachelle est camerounaise. Ivan est colombien. Scolarisés en terminale au lycée Jules-Ferry à Paris, ils s’apprêtaient à passer leur bac lorsqu’ils ont reçu des autorités préfectorales une « invitation à quitter le territoire ». Une mobilisation exceptionnelle de leurs camarades va permettre une issue heureuse. Un film où il est question d’identité, d’appartenance, d’engagement et de solidarité…
- Les Nettoyeurs
L’état de délabrement de la cité Kalliste à Marseille (barres de seize étages, ascenseur en panne pendant deux ans…) pourrait faire croire que nous sommes à la périphérie d’une grande métropole du tiers monde. Dans ce décor inhospitalier, Didier Bonnet dirige une petite entreprise de nettoyage. Avec l’aide de quelques habitants, il veut démontrer que l’on peut inverser la courbe de la déliquescence de ces cités. Avec une couche d’ordures qui pourrit au bas des fenêtres, la première étape pour rompre le cycle du délabrement — celui du moral des habitants comme celui des lieux —, c’est de nettoyer. Jour après jour, Mourad et Payet, personnages hauts en couleur, s’attèlent avec dévouement, patience et courage à un travail ingrat mais fondamentalement utile.
- En régions : "Génération égalité des chances"

Magazines

Sous-titrage : La saison dernière, environ la moitié des magazines a été sous-titrée.

C’est nouveau...
- C’est votre histoire
Avec cette collection, France 3 accentue sa proximité avec le public en partageant avec lui ses expériences les plus fortes. Il y a un an, la chaîne lançait une opération inédite auprès de ses téléspectateurs en leur proposant d’écrire « leur » histoire, de témoigner d’un événement fort et positif ayant marqué leur vie. Parmi les 3500 récits envoyés, quatre histoires de femmes ont été transposées à l’écran, en fictions de 52 min. Toute la genèse de ce projet ambitieux est à suivre sur france3.fr.
- Droit d’inventaire
Poser des questions inhabituelles, parfois iconoclastes, sans tabou, et ne pas hésiter à bousculer les dogmes historiques pour faire apparaître des fragments de vérités, c’est l’ambition de Droit d’inventaire. À la façon d’un magazine journalistique, Droit d’inventaire éclaire les grands événements de l’histoire contemporaine à la lumière d’aujourd’hui. Les reportages historiques seront traités comme des histoires qui font l’actualité.
- Coté cuisine
La chaîne de la proximité lance Côté cuisine, un nouveau rendez-vous quotidien centré sur la cuisine et l’art de vivre en régions. Proposé dans la continuité de C’est mieux le matin, le magazine de la vie au quotidien, Côté cuisine se décline en trois versions régionales diffusées simultanément.

Ça continue...
- Thalassa
- Des racines et des ailes
- Vie privée, vie publique
- C’est pas sorcier
- Faut pas rêver
- Espace francophone
- Côté jardin
- Côté maison
- 30 millions d’amis (hebdo et collector)
- Ce soir (ou jamais !)
- Un livre, un jour
- On peut toujours s’entendre
- C’est mieux ensemble
- C’est mieux le matin

Divertissements

Sous-titrage : La saison dernière, les quelques divertissements diffusés ont été sous-titrés.

C’est nouveau...
- Made in Palmade
Pierre Palmade a réuni une bande de jeunes comédiens : cinq garçons et trois filles, dont le talent avéré ne demande qu’à être révélé au plus grand public. Il les met au défi de jouer des sketches à partir de contraintes surprenantes qu’il leur impose. En fin d’émission, il détermine les gagnants et leur offre la possibilité de jouer avec lui un sketch inédit.
- Passionnément Maillan
Elle s’est souvent moquée d’elle-même sans pour autant se ridiculiser… Elle n’hésitait pas à se risquer dans un registre « grossier » sans jamais tomber dans la vulgarité… Comme l’a souvent rappelé Pierre Palmade, elle fut une pionnière dans l’art de la rupture de rythme, et surtout, elle fut la première – avec succès – à démentir ce cliché que seul un homme pouvait faire rire… Une pionnière, sur les traces de laquelle ont marché ensuite de nombreuses artistes femmes… Il y a quinze ans, Jacqueline Maillan – « La Maillan » – nous quittait. L’occasion, le temps d’une soirée, de passer en revue les grands moments de sa carrière. De nombreux témoignages ponctueront l’émission.
- Histoire de l’impertinence à la télévision
Christophe Hondelatte nous propose de décrypter le phénomène de l’impertinence à la télévision. Il ne s’agira pas de revoir les extraits souvent vus mais d’analyser comment l’impertinence a su trouver sa place au fil du temps à la télévision. De l’impertinence vraiment provocatrice - celle qui bouscule et va à l’encontre de l’institution - à l’impertinence plus réfléchie devenue quasi genre télévisuel à part entière. Des provocateurs à ceux qui se sont attaqués au pouvoir en place, des pionniers à la nouvelle génération, des émissions cultes à la critique sociale…l’impertinence est devenue un phénomène.
- On a tous grandi avec… de Funès
Vingt-cinq ans après sa mort, Louis de Funès demeure le comique préféré des Français. Incroyable boule d’énergie, pile électrique montée sur ressorts, cet acteur inimitable et indémodable, à mi-chemin entre Charlie Chaplin et Donald Duck, réconcilie parents et enfants à chaque rediffusion. Comment l’influence de Louis de Funès se perpétue-t-elle en 2007 ? Qui sont aujourd’hui ses fils spirituels, ses fans, ses successeurs ?

Ça continue...
- En chansons
- La grande illusion
- Questions pour un champion (quotidienne et spéciales)
- Questions pour un super champion
- Des chiffres et des lettres
- Les grands du rire

Spectacle vivant

Sous-titrage : La saison dernière, le théâtre était sous-titré.

Evénements
- Festival du bout du monde (musique)
- 25 ans des transmusicales de Rennes (musique)
- La visite inopportune (théâtre)
- Guillaume Tell (opéra)

Ça continue...
- L’heure de l’opéra
- Toute la musique qu’ils aiment

Jeunesse

Sous-titrage : Les dessins-animés sont tous sous-titrés dans Toowam et les émissions associées.

À voir entre autres...
- Rantanplan
- Pucca
- Viva pinata
- Le chat de Frankestein
- Ruby gloom
- Mikido
- 1 minute au musée
- Kirikou
- Ciné Toowam
- 1000 familles
- Génération Foot de rue
- Storm Hawks
- Chasseurs de dragons 2
- La légende des superhéros
- Robotboy 2
- Martin Matin


Les programmes régionaux n’étant pas sous-titrés, nous avons fait le choix de ne pas les reprendre dans cet article.

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter