Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Envoyé spécial : publicité mensongère ?

Envoyé spécial : publicité mensongère ?

Télévision

Depuis l’arrivée de la nouvelle version d’Envoyé Spécial, les sourds et malentendants doivent jouer à « Saute émission », nouvelle version de l’humiliation que nous fait subir le Service Public Français sur l’information : Si c’est d’actualité, c’est pas sous-titré.

Un jeudi comme tant d’autres devant une des rares émissions « sous-titrées » de la soirée. Avec Sophie, on fait notre « loto de France 2 », c’est devenu un rituel entre nous, un loto où on ne peut que perdre, perdre un reportage sur un des 3 ou 4 proposés.

L’argument de France 2 est simple, implacable : pour coller à l’actualité, on doit commander des reportages à la dernière minute, se décider avec les agences si vite, qu’on a pas le temps de les donner au service sous-titrage. On nous le dit facilement, l’argument semble inévitable pour eux.

Pourtant quand on le résume autrement, on a du mal à l’accepter :
"CASSE TOI L’HANDICAPE, JE DOIS FAIRE DE L’AUDIMAT AVEC DE l’ACTU FRAICHE, TOI T’AURAS DROIT AUX MIETTES, TU AS L’HABITUDE NON ? ET PUIS TU N’EST PAS PRIORITAIRE, T’EST MEME PAS UNE CIBLE PUBLICITAIRE"

Résumé en capitales, ca fait mal à la conscience hein ? Mais rassurez vous, oui on a l’habitude, mais ca ne veut pas dire qu’on l’accepte. Que l’on arrête de nous dire que c’est « juste pour cette fois », « Que c’est encore à cause de l’actualité brûlante ».

Ce soir, c’était un reportage sur la campagne présidentielle américaine qui n’était pas sous-titrée. Pas prévisible du tout, les éléctions américaines sont pourtant programmées depuis longtemps non ?

La semaine d’avant c’était une interview du député Julia. C’est vrai qu’un député qui s’exprime, les questions politiques ça nous regarde pas, ça nous concerne même pas ? Hein ? Combien de députés s’occupent des sourds et malentendants.... ?

Je me demandais si vous aviez retribué l’exclusivité de l’interview et combien ? Si vous avez de l’argent pour payer des reportages exclusifs, d’actualité brûlante, pourquoi ne pas mettre les moyens jusqu’au bout ?

Le jour où il y aura une catastrophe, ou un évènement politique d’actualité, nous serons les derniers prévenus. Votre argument de « On n’a pas eu le temps donc on ne le fait pas » fait de nous des téléspectateurs de seconde zone, des sous-informés.

Merci de faire de nous des handicapés de l’information audiovisuelle

Quand je vois ce que vous ecrivez sur votre site :

J’ai du mal à ne pas rire pour éviter de m’énerver. En enlevant une émission sur les 3, vous gâchez notre plaisir de vous regarder. Vous imaginez aller au cinéma, vous, et qu’on vous dise, ah bah desolé, là c’est en « martien » pendant 25 minutes, patientez, faites un tour, allez pisser, et surtout revenez nous voir pour le dernier reportage, celui-là il vous pourrez le voir, c’est une vieille rediffusion.

Mon billet peut sembler énervé, ce n’est pas une émission que je critique, mais de l’habitude que vous avez prise de ne plus vous excuser. Le texte lui même ne présente ni excuses, ni remords, ni regrets, voici les sous-titres que vous nous infligez comme un reproche à notre handicap : « séquence non sous-titrée » ou « sous-titrage simultané » ou encore « séquence en direct ».

Pas de sommaire, pas d’avertissement en début d’émission, on est devant le fait quand il s’accomplit : le direct, on l’aime aussi pour ça.

Alors à l’attention des deux jolies journalistes dans leur beaux décor high-tech : si un jour vous parliez de nous dans vos fameux directs, si seulement vous nous glissiez un mot en début d’émission pour nous le dire en face : « désolée, on ne l’a pas sous-titré le reportage ... »

Notre plus grande frustration, ce n’est plus le manque d’information, c’est le manque de respect.

10 Commentaires

  • Nouna
    14 octobre 2004

    Bien dit !!!!!!

    Ras le bol de ne pas pouvoir voir le sujet d’actualité sous-titré !!

    Tout est dit dans l’article ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Xeriscape
    14 octobre 2004

    Et on se demande pourquoi nous sourds, nous payons notre redevance ? si c’est pour se payer de notre tête...
    je sens que je vais finir par être acariatre et défendre un certain service public qui perds tout son sens par ces temps-ci...

    Et que l’on s’etonne pas pourquoi !

    Répondre à ce commentaire

  • Anne-Laure
    15 octobre 2004

    On est tellement habitués d’être dans la frustration de plus en plus grandissante que..... après cet article, et bien ça frappe de pure vérité : on oublie même inconsciemment cet irrespect envers nous... On a bien ce sentiment qu’on se foute de nous pérpétuellement... mais je crois que nous tous, on méprise profondément cet irrespect quand on ne peut rien faire devant l’écran froid sans sous-titrages, sans excuses (ou bien avec des excuses hypocrites)...

    J’espère qu’avec cet article (bravo !!) les journalistes constipées vont réagir....

    Merci d’avoir réagir à chaud ! ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Laure
    15 octobre 2004

    je me reconnais dans cette frustration que vous exprimez trop bien dans l’article... depuis que ces deux femmes animent Envoyé Spécial, je ne regarde plus ces émissions que jadis, j’adorais ! (on dit que les femmes sont plus sensibles que les hommes ? à voir la situation actuelle, on ne peut plus l’affirmer...)

    je ne prends même pas la peine de vérifier si les reportages sont sous-titrés comme prévu. je n’ai pas encore envie de perdre le temps pour rien...

    en tout cas, bravo pour le coup de poing et je vous encourage toujours !!

    Répondre à ce commentaire

  • Emmanuel Lucas
    15 octobre 2004

    Bonjour, suite à votre article intéressant, je souhaite compléter mon avis sur le net. Sachant que sur France 2, il a diffusé 2261 heures de programmes sous-titrés, je ne saurai s’il compte le nombre d’heure de séquence non sous-titré sur Envoyé Spécial. Si c’est le cas, on peut compter la moitié des heures proposé par France 2. On peut dire que cela représente quand même plus que la charte proposait. Alors vivement les années à venir, car le nombre d’heures de la charte cessera d’évoluer jusqu’à 100%. Mais j’en félicite les groupes de France Télévision pour les efforts fournis (contre-courant, les 40 ans d’A2, les journals de 13h et 20h, etc.) , contrairement au chaine TF1. A bientôt, et bonne continuation pour les groupes audiovisuels qui souhaite grimper leurs audiences en comptant 4 millions de français qui n’entend pas ou pas très bien.

    France 2 et le sous-titrage

    • Que représente le sous-titrage ?

    En 2003, France 2 a diffusé près de 2 261 heures de programmes sous-titrés ce qui représente 25,8% de son volume horaire de diffusion, soit un volume supérieur de 126% au minimum prévu par son cahier des missions et des charges (1000 heures).

    Répondre à ce commentaire

  • Véronique Roussel
    16 octobre 2004

    Oui, je rejoins totalement cet état d’esprit. C’est une humiliation de plus, on ne le répètera jamais assez : on nous prend pour des c.... excusez la vulgarité mais parfois, il y a de quoi péter les câbles.
    « On va au ciné ce soir ? »
    - Non, c’est jeudi, on a « Envoyé spécial »,
    - d’accord, on reste
    En fait on reste toute la soirée devant une émission à chercher quel reportage va être sous-titré... vous avez déjà vu le détail des sous-titrages de chaque reportage, vous ?
    Moi jamais, je dois être myope en plus.
    Donc on reste frustré devant sa TV à se demander si dans l’instant on ne va pas se faire éjecter car le reportage ne sera pas sous-titré, c’est pas se foutre de nous, ça ?
    « Envoyé Spécial » depuis sa création, on adorait car il y a avit vraiment eu un effort immense pour le sous-titrage de cette emission de qualité.
    Mais là, je commence à détester, non pas le fond ni la qualité des reportages que je ne contexte pas, mais la forme qui, encore une fois, nous exclut.
    Espérant d’autres réactions pour parvenir à une amélioration....

    Répondre à ce commentaire

  • Snop
    19 octobre 2004

    Votre article est assez pertinent !!! J’avais aussi remarqué que souvent un reportage n’est pas sous-titré, et ceci depuis un certain moment, alors que jadis tout était sous-titré... C’est valable aussi aux JT, ou je relève de plus en plus de reportages non sous-titrés.. A cause d’une perte de temps ?

    Avec le progrès technologique, cela ne semble plus sorcier de sous-titrer à temps réel, comme ça doit être le cas dans les pays les plus avancés...

    Franchement F2 (et les autres) nous prennent pour des cons !!! Des fois j’ai sacrément envie de foutre ma TV au siège de France Televisions...

    Répondre à ce commentaire

  • mmm
    26 novembre 2004

    Oui, c’est vrai depuis que ces deux dames ont remplacé les anciens journalistes masculins que je trouve plus sympa, le sous-titrage n’est plus assuré du début jusqu’à la fin de l’émission que je regarde régulièrement mais plus maintenant. Je pense que vous avez compris la raison car moi, aussi suis sourd
    C’est méprisant ce que fait la télé à l’attention du public sourd qui est laissé pour des minables !
    A nous de nous manifester auprès des pouvoirs publics et le gouvernement surtout après l’année européenne des personnes handicapées
    Franchement je suis écoueuré. Enfin, l’émission Thalassa suit aussi l’exemple d’Envoyé Spécial et je ne regarde plus cette émission Voila !

    Répondre à ce commentaire


    • thy24
      4 janvier 2005

      Maintenant, c’est au tour de Racines et des ailes de suivre l’exemple d’envoyé spécial ou Thalassa. Du coup, je ne regarde plus tous ces emissions ! Le comble, c’est que dans l’emission précedente sous-titrée, le présentateur Patrick de Carolis nous y annoncait le sujet de l’emission de la semaine d’après, et tout ça avec le soustitrage. Cela a piqué notre curiosité et ça nous donnait envie de regarder le reportage de la semaine d’après. Résultat : ce n’est même pas sous-titré, sans aucun mot d’excuse sous forme de soustitre télétexte ! C’est quoi cette inconstance ?
      Et puis, on devrait ternir l’image des deux jolies présentatrices d’envoyé spécial qui doivent la soigner en raison de l’audimat. On devrait dire par voie de presse que l’on prefèrait leurs deux congenères masculins. Il suffira de dire que comme par hasard, avec l’arrivée des deux nouvelles présentatrices et le changement de formule de l’emission, on se le permet maintenant de déprogrammer des reportages en y programmant à la place des reportages de dernière minute selon l’actualité, cette fois-ci pas sous-titrés. Dire qu’on a fourni le budget pour faire sous-titrer les reportages déprogrammés pour rien ! Cela prouve donc que le budget existe et qu’il est gaspillé !
      Cela devrait peut-etre faire prendre conscience à ces deux présentatrices avec leur image en jeu, elles feraient donc peut etre un geste en limitant les deprogrammations ou en faisant soustitrer les reportages de dernière minute ?

      Répondre à ce commentaire

  • thy24
    10 février 2005

    gros scandale ! Aujourd’hui le jeudi 10 février 2004, le premier reportage de l’emission, sur les arnaques à la CAF fût enfin diffusé après maintes annulations pour diffuser des reportages de dernière minure à la place en raison de l’actualité brûlante, non sous-titrés bien sûr. Or, au début de l’emission, les deux « jolies » présentatrices annoncent le thème du premier reportage avec un sous-titrage médiocre (on va nous encore dire que c’est parce que c’est en direct, qu’on ne peut pas taper rapidement tous les sous-titres conformes à ce qu’elles disent et tout le tralala... Pourtant, nos homologues européens y arrivent avec des matériels de sous-titrage plus peformant). Mais seulement, lors de la diffusion du premier reportage, un sous-titre indique froidement « reportage non sous-titré », sans aucune explication ni raison apparente, ni excuses de leur part. Le reportage devait pourtant être diffusé il y a 3 semaines, ce qui leur a suffisamment laissé du temps pour faire sous-titrer ce reportage qui n’est même pas de dernière minute ! A quoi bon donc d’essayer de faire sous-titrer ce que disent les présentatrices au début si le reportage qui suit ne l’est pas ? Comme si on allait au cinéma et qu’on nous signale que c’est en VO alors qu’on vient de s’en aperçevoir juste après être entré dans la salle, que ça ne l’est pas ! Les deux présentatrices auraient pu présenter des excuses par respect pour les spectateurs sourds qui sont aussi citoyens que les autres ! Les arnaques à la CAF nous concernent aussi ! Je commence vraiment à regretter leurs deux anciens congénères masculins avec lequels l’emission « envoyé spécial » était sous-titrée. Je félicitais même cette émission d’être l’une des premiers emissions à avoir fait pas mal d’efforts en matière de sous-titrage. Finalement, c’est devenu une vraie dégression avec les deux nouvelles présentatrices. J’ignore si lors du calcul d’heures d’émissions sous-titrés, on se base sur le nombre d’émissions souvent partiellement sous-titrées ou sur la durée de présence du sous-titrage dans chaque émission et de leur qualité, la fidélité sur ce qui est dit. On a pourtant promis une augmentation jusqu’à 50% d’émissions sous-titrés sur les chaînes publiques, tout le contraire que fait Envoyé spécial ! Dire que j’ai attendu 3 semaines et allumé la télévision pour rien ! Vous avez raison, comme vous le dites, nous ne demandons pas la charité mais du respect pour les spectateurs sourds qui sont des spectateurs comme les autres et aussi citoyens.

    Répondre à ce commentaire



Répondre à cet article

Twitter