Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Les chiffres de la honte

Les chiffres de la honte

Télévision

La ministre se justifie par des chiffres, nous pouvons aussi en donner.

Le fameux plan de rattrapage que nous promet la ministre sur tous les tons (c’est son seul et unique argument) n’est qu’un mauvais calcul. Elle aime à répéter qu’elle nous promet 50%. mais le chiffre annoncé est si important qu’elle oublie totalement le reste du paysage audiovisuel français.

Elle oppose France Télévision et le privé mais en fait elle parle toujours de trois chaines FR2-FR3-FR5 contre TF1. Pour elle, la télévision c’est revenir à l’ORTF.

Dans les chaines de service public, elle ne prend pas en compte ni ARTE (6 films par an), ni TV5 europe, ni RFO, ni LCP (la chaîne parlementaire). On nous dit que l’information est devenue un droit pour les handicapés (article 1 du projet) et la chaîne qui retransmet cette information n’a même pas d’obligation de sous-titrage.

Le ministre se déclare satisfaite que TF1 fasse mieux que le quota que le CSA lui demande par convention, mais le CSA ne demande pas grand chose. Enfin le privé ce n’est pas que TF1 ! Pour rappel : il existe plus de 75 chaînes de télévision (sans compter les 6 chaînes de musique) dans le paysage audiovisuel français proposées soit sur le câble, soit par satellite, soit récemment par ADSL et bientôt par la TNT (Télévision Numérique Terrestre)
18 généralistes, 12 pour la jeunesse, 10 de sports, 12 de documentaires, 20 de cinéma et 5 chaînes infos. Arrêtons de parler de ces fameux 50% sur un échantillon de 3 chaînes. La réalité du sous-titrage c’est que 75 chaînes ne proposent RIEN. Si on devait ramener le % à la réalité voici le calcul que l’on aurait :

Toujours attendre ?
En 2006, année du rattrapage du retard on aurait approximativement : 4300 heures pour FR2-FR3-FR5
et si on rajoute TF1 et M6 : 7 600 heures
Face à cela 75 chaines qui représentent un peu plus de 650 000 heures non accessibles.
Le pourcentage en 2006 devient donc (si l’on prend ces chaînes en compte) de 7 600 heures face à 650 000 heures soit à peine 1%. Pas besoin d’attendre 2006 pour se rendre compte de ce retard qui continue depuis plus de 20 ans (les nouvelles chaînes du satellite ont maintenant plus de 15 ans d’existence).

La vérité dans le sous-titrage, c’est que moins de 1% de ce qui est diffusé est sous-titré. Alors nous rappellerons l’article 1 :
« Toute personne handicapée a droit à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale, qui lui garantit, en vertu de cette obligation nationale, l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens, notamment [...]
à la culture, à l’information et aux technologies de l’information et au plein exercice de sa citoyenneté
 »

Ainsi que l’article sur la télévision
« La diffusion, en particulier aux heures de grande écoute, de programmes diversifiés accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, dont la proportion minimale est fixée par décret en Conseil d’État, après consultation du Conseil national consultatif des personnes handicapées mentionné à l’article L. 146-1 du code de l’action sociale et des familles. »

Difficile de comprendre cette opposition entre théorie et pratique.

- Moins de 1% du Paysage Audiovisuel Français sous-titré,
- AUCUNE obligation pour les producteurs de DVD même ceux gérés par le service public (France Télévision Distribution),
- AUCUNE OBLIGATION pour les chaines du câble et de l’ADSL,
- Des accords ont été passés pour que les chaînes d’information comme i-televison ou LCI n’aient AUCUNE obligation de sous-titrage dans le cadre des conventions de la TNT ...

On se demande bien où est le fameux droit à l’information ...

Je pense que le seul résumé de cette situation se comprend dans cette fameuse expression de la langue française : nous sommes dans un dialogue de sourd, mais celui qui reste sourd en l’occurrence, n’est pas celui qu’on croit, c’est bien l’état, sa ministre et sa loi qui restent finalement muets dans leurs écrits.

6 Commentaires

  • Kley
    4 mars 2004

    Très bon article, jp ! ;)

    Cela m’a vraiment surprise de voir qu’on n’avait qu’1% de stt pour tout ce qui est diffusé à la TV en france... cela voudrait-il qu’on ne peut avoir qu’1% de TOUT ce qu’ont les entendants ??

    Alors là, si c’est pas du... enfin, je ne trouve plus le mot, mais c’est vraiment moche !

    J’espère bien que ça bougera et qu’on aura plus de stt à l’avenir, même s’il faudra faire la révolution pour ça ! :)

    Répondre à ce commentaire

  • FIFINE
    4 mars 2004

    Très très bon article !!! Les chiffres de la honte qualifie bien que nous sommes sous le seuil de la pauvreté du sous titrage télévisuel... Où va le droit a l’information ?? Nous les sourds, qui aiment les documentaires, les débats, comment suivre l’actualité si rien n’est sous titré ?? C’est vrai que c’est facile de dire que 50% des émissions seront sous titré mais 50% dans quels domaines ??? Il ne faut pas oublier que de plus en plus de foyer sont équipés de chaines satellites et paient souvent pour RIEN puisque aucune émissions n’est sous titré...MESSIEURS RESPONSABLES DE L’AUDIOVISUEL JE LANCE UN APPEL POUR AMELIORER LE SOUS TITRAGE ET QUELQUE SOIT LA CHAINE ; cAR 1% est un chifffre bien maigre. Nous vivons dans un pays capitaliste et républicain, vous devriez AVOIR HONTE dee mettre les sourds comme a part. Mais nous allons gagner la bataille. Après avoir réussi a faire reconnaitre notre langue la LSF, nous ferons de mm pour que nous puissions voir nos films, nos documentaires, nos séries, nos infos......

    Répondre à ce commentaire

  • Nathalie
    4 mars 2004

    Félicitations pour votre site, vous faites vraiment un sacré boulot. Pour vous parler du sous-titrage à la télévision, puisque c’est mon travail depuis plus de 10 ans, sachez qu’en dehors de toute considération sur le volume de programmes sous-titrés, la politique générale est au nivellement par le bas : les adaptateurs sont de moins en moins payés, on leur demande de travailler de plus en plus vite avec de moins en moins d’informations (il est très rare par exemple d’avoir le relevé de textes des émissions, et les recherches sur l’orthographe des noms peuvent prendre parfois une journée). Conséquence : si l’adaptateur est peu méticuleux (et il y en a un paquet), le travail est bâclé et le sous-titrage consternant...
    Bon, la prochaine fois, je vous parlerai cinéma...
    Nathalie, Cinécriture

    Répondre à ce commentaire

  • Riane
    5 mars 2004

    Bravo pour votre synthèse génial, on ne peut pas faire plus claire... C’est top tous ces arguments qui démolisent un par un les a-priori émis par notre secrétaire d’état aux handicapés, Mme Boisseau

    Je suis anéantie, sidérée et écoeurée, par l’amateurisme de Mme Boisseau qui a émis deux avis défavorables (on aurait envie d’étrangler pour moins que ca). Il est temps qu’on lui mette les chiffres plein dans la vue et idem pour ces messieurs et mesdames les députés.

    Pour l’instant, nous sommes vraiment des moins que rien. La seule catégorie d’handicapés la plus défavorisée, c’est nous ... Battons nous tant qu’il est encore temps !!!

    Voir en ligne : AFIDEO

    Répondre à ce commentaire

  • Péduzzi
    5 mars 2004

    hihihi en ce moment on se fera berner encore une fois depuis tjrs par le gouvernement car ce seront les élections régionales bientôt et il y a de la cacaphonie en ce moment ! les sourds qui croiront que le gouvernement actuel fera tout pour les sourds et les autres handicapés mais c’est juste leurs langues qui sortent de leurs bureaux et non la signature du droit àl ’assemblée nationle et Sénat sur : T.X ;T, L.S.F etc .....c’est pour pousser les sourds à être ignorants et bètes à voter si bien on est environ 4 millions en france et c’est énorme pour le vote ! c’est à vous de bien réfléchir avant de voter !!!!!! en deux ans le gouvernement actuel a fait pleins de conneries en faveur de la minoritée de riches qui en profiteront encore 3 ans.
    Amitiés.
    Vive les verts (Environnement, Nature, Bien-être des individus français et mondiaux
    ERIC.

    Répondre à ce commentaire

  • Fred
    22 mars 2004

    Entièrement d’accord avec vous tous !

    Faut faire une campagne nationale de mobilisation pour cela. Prévoir un samedi au moment des élections européennes car je pense que ce sera le bon moment de montrer aussi à nos voisins européens de se moquer de la politique gouvernementale... A commencer par les pays nordiques qui sont mieux avancés que nous...

    C’est en réagissant aujourd’hui qu’on gagnera la bataille de demain.

    Je suis pas tellement connu mais si on s’unit tous à faire une marche dans les grandes villes de France, il faudra alors une grande mobilisation...TRES GRANDE... sinon on va se moquer de nous et le gouvernement ne rien faire...

    Répondre à ce commentaire



Répondre à cet article

Twitter