Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Plus d’argent pour la télé publique

Plus d’argent pour la télé publique

Télévision

Le mercredi 27 septembre 2006, Renaud Donnedieu de Vabres a présenté lors d’une conférence de presse le budget 2007 du ministère de la Culture et de la Communication. Ce discours, disponible dans son intégralité en cliquant ici, rappelle que le sous-titrage des programmes de la télévision publique est une priorité de l’année qui s’annonce avec la haute-définition ou le développement de la TNT... Pour y parvenir, le budget de France Télévisions est revu à la hausse de 2,5% sans compter la pub.

JPEG - 27.2 ko
La conférence de presse

Extraits :

« Concernant France Télévisions, la société verra sa dotation publique progresser de 2.5 % en 2007 par rapport à 2006. Le groupe bénéficiera également d’une forte hausse des recettes publicitaires, estimée à 6 % par la régie publicitaire du groupe. Cela lui permettra de poursuivre les priorités suivantes :
- la poursuite et l´accélération du déploiement sur le territoire de la TNT
- le renforcement de la grille des chaînes de la TNT, France 4, France 5, et France Ô, dont le Président de la République a annoncé la diffusion sur la TNT en Ile-de-France. [...]
- le développement des programmes en haute définition ; France télévisions, qui a d´ores et déjà diffusé des programmes en haute définition ;
- Enfin, le sous-titrage des programmes pour les personnes sourdes et malentendantes.

Arte France bénéficiera d’une augmentation de 2.8 % de sa dotation publique par rapport à 2006. Cela permettra à la société de jouer un rôle moteur pour les nouvelles technologies de diffusion, tout en lui permettant de poursuivre ses efforts en faveur de la création.
Il s’agira tout d’abord pour Arte de respecter le calendrier de déploiement de la TNT défini par le CSA et de s’engager résolument, au côté de France Télévisions, sur les nécessaires extensions de couverture. Par ailleurs, Arte assurera la diffusion en haute définition d’une partie de ses programmes.
Enfin, elle consolidera son effort en faveur de la production française de création, notamment de fiction, et devra financer la prise en charge du sous-titrage de ses programmes pour les personnes sourdes et malentendantes. »

Le dossier de presse précise que l’enjeu est particulièrement important pour France 3 qui devra sous-titrer tous ses programmes, y compris en région.

JPEG - 22.2 ko
Renaud Donnedieu de Vabres

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter