Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Semaine du sous-titrage : Le point fait par le CSA sur l’accessibilité des (...)

Semaine du sous-titrage : Le point fait par le CSA sur l’accessibilité des programmes

Télévision

Dans le cadre de la semaine du sous-titrage, le CSA a donné une conférence de presse sur l’accessibilité des programmes et a annoncé quelques nouveautés.
Médias-soustitres a assisté à la conférence de presse.

Bonne nouvelle, les promesses pour les chaînes publiques seront tenues !

Les chaînes de télévision comme France Télévisions (France 2, France 3, France 4 et France 5), TF1, M6 et Canal+ feront 100% des programmes sous-titrés.

Les chaînes de la TNT gratuite et payante qui ont une audience de plus de 2,5% feront 40% des programmes sous-titrés.

Les chaînes n’utilisant pas de fréquence assignée par le Conseil difusées par câble, satellite et ADSL feront 20% des programmes sous-titrés.

Dans les décisions originales et adaptées du conseil, il y a une nouvelle intéressante : de la langue des signes !

3 journaux télévisés sous-titrés sur BFM TV, i-télé et LCI, avec un journal télévisé traduit en LSF en semaine. 4 journaux sous-titrés le week-end et jours fériés.

Ces 3 chaînes d’informations de la TNT, BFM TV, i-télé et LCI se sont entendues pour une répartition horaire. Ce sera également la première fois qu’un journal télévisé traduit en langue des signes française sera proposé sur ces chaînes.

Il y aura également une émission d’apprentissage de la langue des signes et une émission du programme traduite en langue des signes sur les chaînes pour enfants.

Sur les chaînes de sport, un journal télévisé quotidien sera accessible en langue des signes ainsi que des événements / programmes ponctuels.

Une montée en charge est prévue. Rendez-vous en 2012.

La date du 12 février 2010 est donc toujours d’actualité.
Pour tenir cette date, le CSA a quand même fait quelques concessions (appelés aménagements chez eux) !

Aménagements prévus par la loi :
- Les publicités
- Les services multilingues
- Les services de télévision locale

Concessions du CSA prévues à ce jour :
- les mentions de parrainage et les bandes annonces
- les chansons interprétées en direct et la musique instrumentale
- le téléachat
- les compétitions sportives retransmises en direct entre 00h et 6h du matin
- les services de paiement à la séance (entendre par là VOD - Video On Demand) et les chaînes temporaires.

Pour nous, la plus importante dérogation est celle de la VOD - Vidéo On Demand (VAD - Vidéo A la Demande - selon Mme laborde).

Serons-nous oubliés sur Internet ? Comment expliquer que ce futur marché qui a la technologie la plus innovante ne puisse pas diffuser les programmes sous-titrés ?


Quelques photos de la conférence de presse

Éléments diffusés par le CSA
- Bilan de l’accessibilité des programmes du CSA
- Dossier de presse remis aux journalistes

1 Commentaire



Répondre à cet article

Twitter