Medias-soustitres

** Le portail de référence sur le sous-titrage **

Accueil > Dossiers > Les chiffres du sous-titrage > 2009

2009

Dossiers

29 638 heures de sous-titrage en 2009 sur les chaînes analogiques (hors Canal +).

TF1 : 6 185 heures

Le résumé du CSA : « TF1 a poursuivi ses efforts en matière de sous-titrage de ses programmes ».

82,5% des programmes (hors pubs et chansons interprétées en direct) ont été accessibles en 2009. C’est 544 heures de plus qu’en 2008.

France 2 : 6 401 heures

Détails non disponibles à l’heure actuelle.

France 3 : 6 572 heures

Détails non disponibles à l’heure actuelle.

France 5 : 6 229 heures

Détails non disponibles à l’heure actuelle.

M6 : 4 251 heures

Le résumé du CSA : « En 2009, M6 a diffusé 4 251 heures de programmes sous-titrés. La chaîne a particulièrement mis l’accent sur le sous-titrage de ses magazines et de ses fictions. Le volume horaire des autres genres de programmes a également sensiblement augmenté en 2009. »

Avec 137 heures accessibles en plus par rapport à 2008, M6 propose 58,6% de programmes sous-titrés (hors pubs). Le graphique ci-dessous détaille la répartition de ces programmes. On note que c’est majoritairement la fiction qui est sous-titrée là où les émissions et le sport ne sont accessibles que quelques dizaines d’heures dans l’année.


TNT

Direct 8 : 36 heures

Le résumé du CSA : « Direct 8 devra réaliser en 2010 un effort substantiel pour se conformer aux termes de sa convention et rendre accessibles quelque 1 500 heures de programmes ».

Substantiel, le mot est faible ! Avec 36 heures sous-titrées en 2009 (0,4% du temps total d’antenne) contre 122 en 2008, Direct 8 est une des rares chaînes à régresser en termes d’accessibilité. Voilà qui fait tâche pour une chaîne qui prône la solidarité.
Le 29 décembre 2009, Direct 8 a signé un avenant à sa convention où elle s’engage « à rendre accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes, en particulier aux heures de grande écoute, 40% de ses programmes selon le calendrier suivant : 20% à partir du 12 février 2010, 30% en 2011 et 40% à partir de 2012 ». L’analyse du CSA est claire : « Comme en 2008, la chaîne n’a fourni aucun effort pour rendre accessibles ses programmes. Son volume de programmes sous-titrés est en baisse constante et, cette année, proche de zéro ».
La chaîne tient tout de même à signaler la traduction intégrale en langue des signes d’un numéro de « Y’a une solution à tout » sur le handicap et a testé un procédé de sous-titrage en direct sur deux émissions de « Morandini ! ». « L’expérience n’ayant pas été totalement satisfaisante et le procédé nécessitant la mise en place de moyens techniques onéreux, elle n’a pas été renouvelée » précise la chaîne...
En anticipation à la réponse qui consisterait à dire que Direct 8 propose beaucoup de programmes en direct qui sont plus chers et complexes à sous-titrer, le CSA enfonce le clou : « Le format de la chaîne est sans incidence sur sa capacité à rendre accessibles ses programmes. En effet, le direct, qui est susceptible de constituer une difficulté supplémentaire en matière de sous-titrage des programmes, représente moins de 8% de l’offre de programmes de la chaîne ». Zéro pointé donc.

W9 : 3 695 heures

Le résumé du CSA : « W9 s’était engagée à rendre accessibles aux sourds ou malentendants, à compter de l’année 2010, 40 % de ses programmes. Il est à noter que W9, dès 2009, a rendu accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes plus de 42 % de sa programmation ».

3694 heures et 57 minutes de sous-titrage en 2010. Le graphique suivant détaille la répartition de ce chiffre. On peut relever que près de 70% de l’accessibilité est réalisée grâce aux clips. Les films et documentaires pèsent en revanche très léger dans la balance...

TMC : 6%

Le résumé du CSA : « En 2009, et ce, pour la première année, TMC a procédé au sous-titrage de certaines émissions qu’elle a diffusées, principalement des œuvres cinématographiques et des oeuvres de fictions européennes ou étrangères ».

Pas de durée indiquée par la chaîne ou le CSA mais un pourcentage : 6% des programmes sous-titrés en 2009. C’est peu mais le fait qu’en décembre 26% de l’antenne était accessible vient souligner que le sous-titrage est en plein déploiement. Une indication importante du CSA : « en 2009, TMC a dépassé en moyenne annuelle 2,5 % de l’audience totale des services de télévision, ce qui déclenche pour 2010 l’obligation de rendre accessible la totalité de ses programmes ».

NT1 : 1 077 heures

Le résumé du CSA : « Bien qu’en recul par rapport à 2008, ce taux est nettement supérieur à son obligation conventionnelle, qui pour l’année 2009 était fixée à 6 % ».

Accessible depuis octobre 2007, NT1 a proposé en 2009 1 077 heures de programmes sous-titrés soit 14% de son antenne (hors pubs). Si NT1 affirme que ce dispositif « s’est encore fortement développé en 2009 », la chaîne fait parti du club très fermé de ceux qui sous-titrent moins cette année avec une régression de 165 heures entre 2008 et 2009...

NRJ 12 : 1 419 heures

Le résumé du CSA : « NRJ 12 a amélioré sensiblement l’accessibilité de ses programmes aux personnes sourdes ou malentendantes ».

6% de programmes accessibles légalement, 16,2% dans les faits en 2009 pour la mini-généraliste NRJ 12. Cela correspond à 1 419 heures sous-titrées, c’est 552 de plus qu’en 2008.
Ce sont essentiellement des séries et des divertissements qui sont sous-titrées d’après la chaîne. Le CSA regrette que NRJ 12 ne précise pas le niveau d’accessibilité de son antenne aux heures de grande écoute.

BFM Tv : 0 heure

Le résumé du CSA : « La chaîne a pris l’engagement de rendre accessibles, à compter du 12 février 2010, quatre journaux d’information par jour dont trois éditions sous-titrées et une traduite en langue des signes. »

Après discussions entre les chaînes d’info en continu (BFM Tv, I Télé et LCI) et le CSA, il a été décidé que BFM Tv proposera à compter du 12 février 2010, quatre journaux d’information par jour dont trois éditions sous-titrées et une traduite en langue des signes.
« La chaîne estime que cette solution permet de mieux répondre aux attentes des personnes sourdes ou malentendantes tout en prenant en considération les contraintes techniques et budgétaires spécifiques aux chaînes d’information en continu liées en particulier au volume de programme retransmis en direct » peut-on lire dans le bilan dressé par le CSA.

I Télé : 0 heure

Le résumé du CSA : « La chaîne a pris l’engagement de mettre en place, à compter du 11 février 2010, des journaux comportant un sous-titrage adapté aux personnes sourdes ou malentendantes ainsi qu’un journal traduit en langue des signes ».

Même traitement que pour BFM Tv. A partir du 11 février 2010, I Télé proposera :
- du lundi au vendredi entre 21 heures et minuit, trois journaux sous-titrés ainsi qu’un journal traduit en langue des signes à 17 h 30 ;
- le samedi, le dimanche et les jours fériés entre 21 heures et minuit, quatre journaux sous-titrés ;
- à partir de minuit et demi, le journal rediffusé (boucle de nuit) comporte le sous-titrage.

Virgin 17 : 216 heures

Le résumé du CSA : « Au cours de l’année 2009, la chaîne a informé le Conseil de ses difficultés pour respecter son obligation de rendre accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes 40 % de ses émissions à compter de l’année 2010. Un avenant à la convention a été conclu permettant à la chaîne de bénéficier d’une montée en charge ».

Virgin 17 a ainsi programmé en 2009 un total de 215 heures de programmes accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes, soit 2,5 %.

En 2008, Virgin 17 s’est engagée à sous-titrer 40% de ses programmes à partir de 2010. Un objectif jugé trop complexe à tenir du fait de son obligation de consacrer 75 % de sa grille à des programmes musicaux. Après négociation, un accord a été trouvé et acté. Voici donc les nouvelles dispositions : « Chaque année, l’éditeur rend accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes, et en particulier aux heures de grande écoute, 20 % des programmes, selon le calendrier suivant : 15 % à partir du 12 février 2010, 20 % en 2011 et 30 % à partir de 2012 ».

Gulli : 169 heures

Le résumé du CSA : « En 2009, Gulli a diffusé 169 heures de programmes sous-titrés, soit seulement 3 % de son temps d’antenne. Un effort important doit être réalisé pour atteindre les 20 % en 2010, comme prévu par l’avenant signé le 10 mai 2010. »

Voici les programmes accessibles en 2009 : « Pokémon », « Yu Gi Oh », « Grand Galop » et « Le Prince de Bel Air ». En plus du 20% de programmes sous-titrés à partir du 12 février 2010, Gulli s’est engagée à proposer deux émissions en langue des signes chaque semaine.

Commentaires

ARTICLES POPULAIRES

Twitter