Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Télévision > Actualités > Faut-il sous-titrer les publicités télé pour les sourds et malentendants (...)

Faut-il sous-titrer les publicités télé pour les sourds et malentendants ?

Télévision

Télérama a écrit un article : "Faut-il sous-titrer les publicités pour les sourds et malentendants ? "
Extrait : Faut-il sous-titrer les publicités pour les sourds et malentendants ? La question a réveillé les sénateurs mardi 1er octobre 2013, alors que le débat sur le projet de loi consacré à l’indépendance de l’audiovisuel public, ronronnait gentiment. A l’origine, un amendement de Catherine Morin-Desailly proposant de rendre obligatoire le sous-titrage de la publicité à la télévision. « Il faut pousser l’équité jusqu’au bout. Les associations de handicapés le réclament, je ne vois pas pourquoi on ne leur donnerait pas. »

— 

Il faut pousser l’équité jusqu’au bout", je dis OUI.

Les sourds et malentendants eux aussi, ont ce droit de pouvoir comprendre les publicités qui passent à la télévision à tout moment de la journée. Les sourds et malentendants sont eux aussi des consommateurs, des citoyens à part entière. On réclamait déjà sur medias-soustitres que la pub soit sous-titrée en 2009 !

Rappel de la loi du 11 février 2005

« Ainsi que les engagements permettant d’assurer, dans un délai de cinq ans suivant la publication de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, l’adaptation à destination des personnes sourdes ou malentendantes de la totalité des programmes de télévision diffusés, à l’exception des messages publicitaires, sous réserve des dérogations justifiées par les caractéristiques de certains programmes ; »

En 2013, il y a eu une action de sensibilisation concernant la nécessité de sous-titrer les écrans publicitaires., j’ai été agréablement surprise de voir ces spots publicitaires apparaître petit à petit, se dire tiens la pub machin est sous-titrée. On en pleurerait presque !!

Remettons quand même les choses dans le contexte, regarder une émission sous-titrée avec des coupures d’images et de sous-titrage reviennent à pour vous, personnes entendantes, comme si on vous coupait le son durant votre soirée.

L’ancien président du CSA, Michel Boyon avait déclaré que "la télévision crée un lien social", la représentante de Frédéric Mitterrand (ministre de la Culture et de la Communication en 2011) avait déclaré que "la télévision est fondamentale dans l’intégration sociale".

Refuser de sous-titrer les publicités, c’est encore une fois, exclure les personnes sourdes et malentendantes de la société, c’est refuser de les intégrer. La publicité fait partie intégrante de notre culture française que nous avons du mal à acquérir.

Refuser de sous-titrer des spots publicitaires alors qu’on sait que les publicités représentent un marché économique important. Un annonceur va investir des sommes considérables pour que sa publicité soit correctement réalisée, avec une image inoubliable, un son irréprochable, et surtout avoir une diffusion pour être sûr de toucher son audience. Dans ce contexte, la part du prix du sous-titrage d’une publicité est absolument dérisoire comparée à l’intégralité du financement de la réalisation et de la diffusion de celle-ci.

Alors ne nous privez pas de ces spots publicitaires, c’est peut-être un petit spot de pub pour vous mais c’est un grand pas pour notre inclusion sociale !

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter