Medias-soustitres

Le portail de référence sur le sous-titrage

Accueil > Internet > Actualités > Questions à Sébastien Delorme, président de l’association Paris (...)

Questions à Sébastien Delorme, président de l’association Paris Web

Internet

Je vous avais parlé à plusieurs reprises de l’évènement francophone Paris Web sur Medias-soustitres.com, par l’exploit du streaming du sous-titrage en direct des conférences sur le site internet de Paris Web, des conférences francophones qui étaient accessibles en vélotypie et en langue de signes. J’ai également donné une mini-conférence sur le sujet de la qualité du sous-titrage et c’était également la première fois que je participais à des conférences.

J’ai interviewé Sébastien Delorme, qui est le président de l’association Paris-Web.


Bonjour Sébastien,

Est ce que tu peux nous présenter l’association Paris-Web en quelques mots ?

Bonjour Sophie,
Paris-Web est une association qui existe depuis 2005, elle a été fondée par un trio de passionnés du Web et de qualité : Éric Daspet, Stéphane Deschamps et Adrien Leygues.

Le but de l’association est de promouvoir le développement web de qualité au sens large : standards, normes, accessibilité, ergonomie et méthodes de conception.
Jusque là, cet objectif passe principalement par l’organisation d’une conférence de 3 jours qui se déroulera cette année du 18 au 20 octobre 2012.

Nous accueillons chaque année des professionnels du web et des passionnés : intégrateurs web, chefs de projet, webdesigners, experts techniques, etc.
Le programme est d’ailleurs publié et les inscriptions ouvertes sur http://www.paris-web.fr/.

Le sous-titre de Paris Web est « qualité, accessibilité et standards », pourquoi ce choix ?
Et est-ce toujours d’actualité ?

Si les conférences sont très variées et abordent des dizaines de thèmes différents, nous avons à cœur de sensibiliser les auditeurs à la qualité, à l’accessibilité et aux standards. Avec le temps, le public change et apprend, nous veillons à proposer des conférences et des ateliers qui répondent aux attentes de chacun. Cependant, que les conférences soient orientées technique, design ou méthodologie, l’utilisateur final est toujours au cœur des réflexions, voilà le pourquoi de cette baseline.

D’ailleurs, nous veillons aussi à l’appliquer auprès des auditeurs et à rendre chaque année
Paris Web le plus accessible possible.

Est-ce que le bâtiment est accessible ?

Oui, c’est d’ailleurs un critère important de sélection des salles.
Les conférences comme les ateliers sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les bâtiments sont équipés d’ascenseurs, les accès à toutes les salles sont possibles en fauteuil, etc.

Chaque auditeur peut au moment de son inscription nous faire part de ses besoins spécifiques et nous tâchons d’y répondre du mieux que possible. Nous pouvons par exemple réserver une place de parking accessible aux auditeurs et orateurs qui en ont besoin.

Est-ce que les conférences sont accessibles ?
Si oui, peux-tu m’ expliquer les différents dispositifs mis en place ?

Au-delà de l’accès physique aux salles, nous faisons d’énormes progrès depuis 2 ans sur l’accessibilité des conférences. Pour la troisième année consécutive, nous proposerons la vélotypie (sous-titrage instantané) dans l’amphithéâtre principal.

Cette année, également des interprètes traduiront en langue des signes française, les conférences des deux amphithéâtres.
Nous l’avions inauguré pour la première fois en 2011, et face au succès que ces traductions ont rencontré nous sommes vraiment très heureux de le proposer cette année encore.

J’en profite pour remercier nos partenaires accessibilité Globalis et la Macif sans qui tout cela ne serait pas vraiment possible.

Il y a aussi des conférences en anglais, est ce que les traduire en français c’est aussi de l’accessibilité ?

Bien sûr !

Bien que Paris Web soit un cycle de conférences francophone, nous recevons tous les ans des orateurs étrangers. Ils permettent d’apporter un regard différent sur certaines thématiques.

Nous traduisons systématiquement toutes leurs interventions en français (et en direct), et ça aussi c’est de l’accessibilité. De nombreux auditeurs se servent des casques. D’ailleurs, comme le sous-titrage du grand amphithéâtre est en français, beaucoup d’auditeurs entendants s’en servent, il leur permet de rattraper une phrase qui n’a pas été comprise ou un passage manqué après quelques coups d’œils passés sur son mobile :)

Je sais que vous avez essayé de mettre des vidéos sous-titrées en ligne, allez-vous retenter l’expérience cette année ?

Oui tout à fait, nous avons lancé une démarche communautaire : Sous-titrons ensemble les vidéos de Paris Web 2011.

Cela nous a permis de sous-titrer quelques vidéos, mais ça n’est pas encore suffisant, cela demande un important travail de coordination.

Nous allons retenter l’expérience cette année et revoir légèrement l’organisation. Nous souhaitons par exemple publier de courts tutoriels vidéos expliquant comme sous-titrer des vidéos. Nous devrions également publier les transcriptions issues de la vélotypie pour fournir un premier niveau d’information.

Reste-il des choses que tu voudrais encore améliorer ?

Évidemment nous pouvons toujours faire mieux :)
Je viens de parler du sous-titrage des vidéos, nous aimerions également pouvoir diffuser les traductions LSF sur les vidéos, etc.

L’événement est organisé par 18 bénévoles, nous essayons donc d’améliorer l’accessibilité progressivement, en prenant en compte chaque année les retours et remarques des auditeurs.

Est ce que vos sponsors se rendent compte de l’ampleur du travail que vous allez réaliser ?

Oui, la plupart d’entre-eux connaissent bien l’évènement et étaient présents les années précédentes.
En plus de leur participation comme sponsor à Paris Web 2012, tous sont prêts à nous aider : par exemple Clever Age accueille parfois dans ses locaux les réunions de l’association, Google devrait nous aider pour le streaming des conférences et MailChimp pour les lettres d’informations envoyées aux orateurs et auditeurs.

Je les remercie d’ailleurs pour la confiance qu’ils nous accordent.

Vas-tu mettre une enquête de satisfaction spécifique pour l’accessibilité ?

Nous n’en avons pas spécialement parlé pour l’instant.
Chaque année nous proposons aux auditeurs de remplir un questionnaire, nous pourrons effectivement ajouter des questions sur l’accessibilité du lieu et des conférences.

Je te remercie beaucoup pour cette interview que tu as acceptée.
C’est moi qui te remercie !
A très bientôt, à Paris Web 2012 ?

Oui, j’y serai pour l’édition 2012. Je ne raterais pour rien au monde cet événement. ;)

Commentaires

Répondre à cet article

Twitter